fileadmin/user_upload/Auvergne-Rhone-Alpes/110_Inst-Auvergne-Rhone-Alpes/Interface/logo-rss-chambres.jpg Actualités des Chambres d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes2887397fr_FRChambres d'agriculture Auvergne-Rhône-AlpesWed, 04 Aug 2021 05:07:12 +0200Wed, 04 Aug 2021 05:07:12 +0200TYPO3 EXT:newsnews-99527Tue, 13 Jul 2021 10:06:07 +0200Nouveau : Plan filière Brassicolehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouveau-plan-filiere-brassicole/Des productions locales pour valoriser un savoir-fairePour répondre aux besoins de la filière brassicole, un Plan de Filière vient d'être engagé par le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes en lien avec l'APHARA : Association des producteurs de houblon.
Le comité de filière est animé par la Chambre Régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes.
L'objectif est de favoriser un approvisionnement local des brasseries et des malteries du territoire avec les productions agricoles de la région.

La Région met en œuvre ce plan filière afin de produire du houblon régional car il existe un vrai déficit de cette matière première agricole au niveau régional. Elle souhaite également favoriser le développement de l’orge brassicole régionale, actuellement en compétition avec le blé planifiable. Le développement des matières premières agricoles régionales a ainsi pour but de favoriser l’approvisionnement régional des malteries et des brasseurs régionaux.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région de France en nombre de brasseries avec 280 brasseries réparties sur l’ensemble du territoire régional. Parmi elles, 160 sont artisanales, un nombre supérieur à la Belgique. Entre 2016 et 2020, 36 projets de brasseries et 4 projets de malteries ont été soutenues par la Région.

Une véritable dynamique s’instaure sur le territoire national. Ainsi, le syndicat national des brasseurs indépendants estime en 2019 une croissance de 16% annuelle et près de 5 créations d’entreprises par semaine pour les brasseurs indépendants.

L'objectif de ce plan est donc d’accompagner le développement d’une filière brassicole régionale solide et véritablement compétitive par rapport aux autres régions spécialisées.Ils s’adresse aux acteurs de la filière de l’amont à l’aval et se décline en 3 axes :

  •     Soutenir l’amont de la filière dans les exploitations productrices de houblon et d’orge
  •     Soutien à l’aval de la filière (malteries et brasseries)
  •     Communication, recherche et développement, promotion


Contact :  Fabien REPIQUET, Association des Planteurs de Houblon, contact@aphara.f

 

 

 

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesGrande cultureOrge
news-99512Tue, 13 Jul 2021 08:53:30 +0200Signature d'une convention partenariale avec le CTIFLhttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-dune-convention-partenariale-avec-le-ctifl/Vers une ambition renforcée de l’expérimentation fruits et légumes en Auvergne-Rhône-AlpesM. Jacques Rouchaussé, Président du CTIFL, M. Ludovic Guinard, Directeur Général Délégué du CTIFL et Gilbert Guignand, Président de la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes accompagné de Bruno Darnaud, Président de la station régionale fruitière SEFRA ont signé ce 8 Juillet une nouvelle convention partenariale entre le CTIFL et la CRA AURA.

Le CTIFL et les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes, représentées par la Chambre régionale d’Agriculture Auvergne-Rhône-Alpes expriment ainsi leur volonté de mutualiser et optimiser les actions d’expérimentations, tout en renforçant les actions de transfert et de conseil. Objectif: mieux répondre aux nombreux besoins des différents acteurs de la filière fruits et légumes de la région.

Comptant parmi les principales régions de production de fruits et légumes au niveau national et européen, la région Auvergne Rhône Alpes se caractérise également par de grands bassins de consommation, de commercialisation et la diversité des circuits de distribution. Les enjeux en matière de recherche et développement amont /aval de la filière fruits et légumes en sont par conséquent démultipliés

Par cette convention, le CTIFL et la CRA AURA s’engagent à renforcer leurs liens pour travailler conjointement sur la construction de programmes expérimentaux, dans le cadre du maillage des réseaux d’expérimentation nationaux CTIFL (SEFRA, et SENuRA) et régionaux CRA AURA, sur les thématiques de santé des plantes et biocontrôle, agroécologie, ou sur les questions d’adaptation des systèmes de productions fruitières aux changements climatiques voire l’ouverture sur de nouvelles productions ou productions déficitaires au niveau national.

Un comité technique et de diffusion associant les représentants des deux parties sera en charge d’assurer le suivi de la convention afin, dans un souci d’efficacité, d’accroître les thématiques des programmes d’expérimentation et de recherche explorées aux profits des acteurs de la filière et des consommateurs.

À ce jour, il s’agit première convention de ce type signée au niveau national entre le CTIFL et une Chambre régionale d’agriculture, la perspective d’un tel modèle de partenariat avec d’autres chambres régionales d’agriculture reste à envisager pour renforcer les ambitions de l’expérimentation en matière de fruits et légumes.

Contact : Sophie Stevenin (sophie.stevenin@aura.chambagri.fr)

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesFruitLégume
news-99312Wed, 07 Jul 2021 14:38:42 +0200A la découverte de la richesse du territoire Dombes Plaine de l’Ain Côtièreshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/a-la-decouverte-de-la-richesse-du-territoire-dombes-plaine-de-lain-cotieres/Après la visite de la station de pompage et d’irrigation de Lagnieu puis celle d’un caveau d’un viticulteur de Cerdon en 2020, le comité agricole de territoire, présidé par Jean-François Thomasson, s’est rendu à l’entreprise des Homards acadiens, à Marlieux, le 30 juin dernier. Le comité agricole de territoire a pour objectif d’aller à la rencontre de chacune des 6 communautés de communes qui composent son territoire d’intervention (CC Dombes, CC Dombes Saône Vallée, CC Miribel et du Plateau, CC de la Côtière à Montluel – 3CM, CC Plaine de l’Ain, CC Rives de l’Ain Pays de Cerdon).
Forte participation des communautés de communes

La délégation d’une vingtaine de personnes a été accueillie par Thierry Boudraoui, l’un des trois associés de l’entreprise des Homards acadiens, localisée à Marlieux et spécialisée dans la poissonnerie, le mareyage et la découpe de poissons. M.Boudraoui a présenté les spécificités de ce fleuron dombiste : surface de 1500 m², investissement de 2,5 millions d’euros, chiffre d’affaires de 15 millions d’euros, équipements récents qui n’ont rien à envier aux entreprises de marée des deux plus grands ports de pêche français (Boulogne et Lorient), 40 collaborateurs, 15 camions pour livrés deux à trois cents clients par jour dans six départements de Rhône-Alpes, à 70 % des restaurateurs. L’entreprise travaille de 4 à 5 tonnes de poissons par nuit. Elle est reconnue pour son saumon de Norvège « Bomlo », son esturgeon blanc d’Italie « Calvisano », ses homards et sa carpe. Aujourd’hui, cette dernière est cuisinée par de grands chefs étoilés (fumée, en gravlax…). Pierre de la Rocca, a également mis en relief le travail réalisé par la filière piscicole de Dombes.

Après la visite, la délégation du CAT a pris la direction de St-Germain s/ Renon où elle a été chaleureusement accueillie par Christophe Monier, le maire, pour poursuivre ses travaux. Jean-Yves Cortey et Claire Dufess ont exposé les projets agro-écologiques du lycée de Cibeins dans la perspective d’établir un partenariat avec la Chambre d’agriculture. Puis Gilles Cauvin a présenté les différents projets d’expérimentation sur l’adaptation au réchauffement climatique dans lesquels est impliquée la Chambre d’agriculture.

En préparation : Une rencontre à Civrieux à l’attention des collectivités locales le 18 septembre

Dans le cadre des rencontres avec les collectivités, une matinée spéciale « les élus à la ferme » est en train de se construire. Elle aura lieu sur l’exploitation de Jean Ray à Civrieux. Le groupe a profité de cette rencontre pour échanger sur les thèmes qui seront abordés ce jour-là : réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, exemples d’actions, plantation des haies : avantages et inconvénients, lutte contre l’érosion : exemple en bordure de parcelle et intraparcellaire, circuit de proximité : de la vente directe à Agrilocal, méthanisation : quelques critères incitatifs pour les agriculteurs, adaptation au réchauffement climatiques : exemple de quelques leviers) seront au programme.

 

MM. Boudraoui et Lucchini présentent l’entreprise Les homards acadiens au CAT Dombes Plaine de l’Ain Côtières


Outre les membres élus de la Chambre d’agriculture du territoire, étaient présents : Audrey Chevalier (CC de la Dombes, en charge du programme alimentaire inter-territorial), Sylviane Bouchard (CC de la Paine de l’Ain, en charge de l’agriculture), Gilles Garnier (CC Dombes Saône Vallée), et Gérard Raphanel (3CM), Stéphane Mérieux (président du Syndicat des étangs de Dombes), Pierre de la Rocca (président de l’Association de promotion des poissons d’étangs de la Dombes - APPED) Jean-Yves Cortey et Claire Duffes (lycée agricole de Cibeins), et Pierre Brusty (président de l’association départementale des chasseurs de gibier d’eau).


Contact : Gilles Cauvin, chargé du Territoire Dombes, Plaine de l'Ain, Val de Sâone Sud

 

]]>
Ain
news-99311Tue, 06 Jul 2021 10:02:48 +0200Dombes : De nouvelles pratiques agricoles expérimentéeshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/dombes-de-nouvelles-pratiques-agricoles-experimentees/En Dombes, un partenariat au bénéfice des agriculteurs : des expérimentations agronomiques pour s’adapter au réchauffement climatique, et préserver la qualité de l’eau et la biodiversité.La Chambre d’agriculture de l’Ain (CA01) et la Communauté de communes de la Dombes (CC Dombes) se sont engagées dans un partenariat en faveur de l’agriculture du territoire de la Dombes sur la période 2019-2022. Les deux principaux axes de travail sont l’adaptation des exploitations agricoles au réchauffement climatique et l’amélioration de la qualité de l’eau. Le jeudi 10 juin après-midi, les élus des deux structures, des agriculteurs et des techniciens se sont retrouvés pour une présentation et un échange sur les projets en cours.

Côté élus de la CC Dombes, étaient présents : Ludovic Loreau (vice-président délégué aux questions de l’eau et du réchauffement climatique), Audrey Chevalier (délégué au programme alimentaire inter-territorial – PAIT). Jean-François Thomasson (président du comité de territoire et membre du bureau de la CA01) et Norbert Jaravel (vice-président de la CA01) représentaient la CA01. Les techniciens de la CA01, Flora Ogeron et Jérémy Nesme (conseillers agronomie-environnement), ont exposé leurs travaux devant quelques-uns des agriculteurs impliqués : Cyrille Rimaud, Jean-Gabriel Fauvet-Messat, et Gérard Sublet (chef d’exploitation du lycée de Cibeins).

La visite a débuté sur le site expérimental de Valeins. La CC Dombes possède une parcelle de 6,7 ha qui borde l’étang Prêle et sur lequel elle souhaite accompagner les agriculteurs vers la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et l’adaptation au réchauffement climatique. La recherche de solution doit se baser sur l'expérience des agriculteurs et des dynamiques collectives. Et il y a un enjeu sociétal de reconnexion des attentes et des craintes de la population avec les agriculteurs, en favorisant des échanges constructifs. Cette zone de test peut servir de passerelle.

La parcelle est mise à la disposition d’un groupe de six agriculteurs pour une durée de 6 ans (ils ne prennent donc pas les risques sur leur propre exploitation). Trois agriculteurs sont en agriculture biologique et les trois autres sont en conventionnel. En concertation avec les agriculteurs, Flora Ogeron a élaboré un protocole expérimental qui permettra de tester 6 couverts culturaux en rotation sur six placettes pendant ces six années (cameline/lentille, maïs, soja/tournesol, blé, colza, sorgho, …). Rotation, couverture du sol et travail du sol permettront de réduire la consommation des produits phytosanitaire. Et les associations de cultures d’intérêt sur une même parcelle ont pour objectif d’obtenir de bons rendements quelques soient les conditions pluviométriques (excès ou manques d’eau).

En concertations avec le groupe d’agriculteurs, la CA01 et la CC Dombes ont collaboré pour constituer et déposer une demande de reconnaissance en « groupe 30 000 » (en attente de réponse). Il s’agit d’une reconnaissance attribuée par l’Etat et qui permet d’obtenir des moyens pour animer un « collectif constitué d’agriculteurs qui se regroupent pour mettre en place des systèmes et des techniques économes en produits phytopharmaceutiques, systèmes et techniques déjà testés et éprouvés par leréseau DEPHY ou par d’autres acteurs ».

Au-delà des tests des pratiques et des cultures, la CC Dombes envisage de valoriser les productions de la plateforme dans son PAIT.

Enfin, le groupe de Valeins travaille en partenariat et en synergie avec les autres groupes expérimentaux (les 11 groupes Ecophyto 01, l’association Avenir Dombes Sol  - ADS…). Si vous êtes agriculteurs du territoire et que vous êtes intéressées, n’hésitez pas à vous faire connaître !

Guidée par Jérémy Nesme, la visite s’est poursuivie par la parcelle de M. Millard, GAEC de la Grande Borne, à Saint-Trivier-sur-Moignans, afin de présenter le travail réalisé avec un groupe de cinq autres agriculteurs sur le sol et l’agronomie.

Comparés à d’autres agriculteurs déjà impliqués depuis longtemps sur ces sujets (comme ceux d’ADS par exemple), ces cinq agriculteurs peuvent être considérés comme des « néophytes ».

Les thèmes de travail retenues par le groupe sont : les couverts végétaux (érosion, matière organique, azote, structuration du sol, approche économique), la connaissance du sol, la rotation des cultures (déjà pratiquée, pas toujours simple de diversifier) et la gestion de l’eau (résilience à la parcelle).

Outre des échanges collectifs et un accompagnement individuel, le plan d’animation 2021 de la CA01 prévoit : une journée technique SOL : « Je caractérise mon sol en Dombes »  (réalisée le 23 mars 2021, cinq agriculteurs présents), une ½ journée couverts végétaux (fin septembre sur les exploitations pilotes) et une ½ journée couverts végétaux (novembre/décembre sur une exploitation d’ADS).

Le collectif a vocation à établir des passerelles avec le groupe Valeins (voir ci-dessus) et avec l’association ADS car ses membres possèdent une grande expérience sur les couverts végétaux et les techniques d’agriculture de conservation des sols. Le collectif a notamment été invité à l’assemblée générale d’ADS le 3/06/2021.

A l’occasion de la visite sur la parcelle de M.Millard un « test bêche » a été réalisé pour faire comprendre le fonctionnement du sol et parler des pratiques permettant d’en augmenter la résilience. Une comparaison a été réalisée entre un système « dégradé » et un système en agriculture de conservation des sols. Là  encore, n’hésitez pas à contacter le technicien pour en savoir plus.

 


Contacts :

Flora Ogeron : 06 66 98 69 27 - flora.ogeron@remove-this.ain.chambagri.fr

Jérémy Nesme : 07 85 80 54 24 - jeremy.nesme@remove-this.ain.chambagri.fr

]]>
Ain
news-99050Fri, 02 Jul 2021 09:47:00 +0200Le rendez-vous des "élus locaux à la ferme" du secteur montagne a eu lieu en juin...https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/elus-secteur-montagne-on-setait-donne-rendez-vous-en-juin/Les élus de la Chambre d’agriculture du secteur montagne ont rencontré les élus de la communauté de communes du Bugey sud à Flaxieu.L’idée avait germé en janvier dernier dans les locaux de la Chambre d’agriculture de l’Ain lors de l’installation du nouveau bureau suite aux élections des élus de la Chambre ; mettre en place des réunions nommées « les élus locaux à la ferme » qui rassembleraient les acteurs des communautés de communes et les agriculteurs élus suivant les territoires.
Samedi dernier c’est le Bugey sud qui a ouvert le bal avec une invitation de la Maison Guilland à Flaxieu.

Lire la suite...

Article écrit par Yolande Carron - Ain Agricole

]]>
Ain
news-96236Tue, 11 May 2021 07:49:43 +0200# je tiens à ma terre et je m'informehttps://www.youtube.com/channel/UCDIaVyJmRt0sXpWMSyv-MjQEn découvrant des portraits d'agriculteurs et d'agricultrices d'Auvergne-Rhône-Alpes. Auvergne-Rhône-AlpesManifestation grand publicnews-92973Tue, 09 Mar 2021 15:00:53 +0100Des guides pour accompagner la restauration collective et les producteurshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-guides-pour-accompagner-la-restauration-collective-et-les-producteurs/La loi Egalim comporte de nombreuses mesures pour la restauration collective. Pour faciliter le dialogue entre les acteurs de la restauration collective et les filières de production, l’INAO a produit des guides et une vidéo.La loi EGalim prévoit qu’en 2022, les menus de la restauration collective devront comporter au moins 50% de produits alimentaires durables, dont des produits sous signes officiels de qualité (AOP, IGP, STG, Label Rouge et Agriculture Biologique). Les guides ci-contre et la vidéo ci-dessous ont été conçus pour accompagner toutes les parties prenantes dasn ces nouvelles démarches.

Un dossier d'importance en  Auvergne-Rhône-Alpes ! La région, grâce à la diversité de ses territoires, abrite de nombreux produits sous signes officiels de qualité. Ces labels témoignent du savoir-faire des producteurs de la région qui assurent des approvisionnements de qualité. Cette offre permet ainsi de répondre aux ambitions nationales en faveur d’une alimentation de qualité pour tous et de s’approvisionner en produits de la région.

Contact : Manon Gallien  manon.gallien@aura.chambagri.fr

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesAllierAinArdècheCantalDrômeIsèreLoireHaute-LoireAgroalimentaireQualité des produits agricoles
news-91709Wed, 10 Feb 2021 14:38:39 +0100Le recensement agricole avance https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-recensement-agricole-avance-3/La participation de toutes et tous est essentielle pour atteindre l’exhaustivité nécessaire à une connaissance complète du secteur agricole. : chaque exploitation compte ! La participation de toutes et tous est essentielle pour atteindre l’exhaustivité nécessaire à une connaissance complète du secteur agricole. : chaque exploitation compte !

Près de 83% des agriculteurs et agricultrices de la région Auvergne-Rhône-Alpse ont déjà répondu au recensement agricole, directement sur internet ou auprès d’un enquêteur de la DRAAF : 47 000 questionnaires sont dès à présent complétés dont plus de 41 000 par internet.

Afin d' aider les agriculteurs et agricultrices à répondre sur internet, un numéro vert est mis à leur  disposition : 0800 942 589


Ne pas hésiter pas à laisser ses coordonnées sur le répondeur, en cas de grand nombre d'appels.

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2021
news-91523Fri, 05 Feb 2021 10:28:39 +0100A découvrir, le site web dédié aux collectifs d'agriculteurs en transition vers l'agroécologiehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/a-decouvrir-le-site-web-dedie-aux-collectifs-dagriculteurs-en-transition-vers-lagroecologie/ Pour localiser rapidement ces groupes, accéder à leurs informations et aux livrables réalisésDepuis le 18 janvier 2021,le site giee.fr est devenu la plateforme web collectifs-agroecologie.fr, un site plus complet, dynamique et ergonomique. Cette plateforme web permet de trouver facilement les informations sur des collectifs d’agriculteurs en transition vers l’agroécologie : GIEE, DEPHY Fermes et groupes 30 000

La plateforme permet de localiser les collectifs agroécologiques d'Auvergne-Rhône-Alpes et de toute la France

 

  •  Par types de groupe : GIEE, DEPHY Fermes et groupes 30 000
  •  Par productions principales : grandes cultures, maraichage, viticulture, élevage…
  • Par thématiques de travail : réduction des produits phyto, conservation des sols, autonomie alimentaire des élevages…

Dans ce nouveau site, se trouvent également des explications sur les collectifs eux-mêmes ainsi que les résultats des projets de recherche & développement autour des groupes en transition vers l’agroécologie.


Un travail réalisé en partenariat avec les acteurs du développement agricole.


Le ministère a délégué le développement et la mise en œuvre du site web à Chambres d’agriculture France (APCA) dans le cadre de sa mission de coordination nationale de la capitalisation des GIEE et des groupes Ecophyto 30 000.
Ce site web est l’exemple d’une interconnexion réussie avec d’autres outils animés par les acteurs du développement agricole, illustrée notamment par la plateforme de la R&D agricole et EcophytoPIC.

 

 Qu’est ce qu’un collectif agroécologique ?


 Un collectif agroécologique est un groupe qui met en relation des agriculteurs pour faciliter l’échange de leurs pratiques agricoles, ainsi que le partage de leurs expériences et connaissances en agroécologie.

 

Quels types de collectifs agroécologiques et combien sont-ils en Auvergne-Rhône-Alpes ?

  •  57 GIEE : collectifs d’agriculteurs qui s’engagent dans un projet pluriannuel de modifications de leurs pratiques vers un mode de production plus écologique et plus performant, économiquement et socialement, afin de contribuer à la transition agroécologique,
  • 23 DEPHY fermes : exploitations agricoles engagées dans une démarche volontaire de réduction de l’usage des pesticides,
  •  42 Groupes 30 000 : collectifs qui diffusent largement des pratiques déjà éprouvés notamment par les fermes Dephy, innovantes et économes en produits phytosanitaires, et économiquement performantes,

    Cela représente au total  2 350 agriculteurs engagés dans un collectif agroécologique en Auvergne-Rhône-Alpes

 

Contacts :

Aude Miehe, (aude.miehe@aura.chambagri.fr)

Robin Freycenon (robin.freycenon@aura.chambagri.fr)

Virgine Saingery (virginie.saingery@aura.chambagri.fr)
 

 

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2021GIEEEcophyto
news-90757Tue, 19 Jan 2021 14:32:52 +0100Le biocontrôle en Auvergne-Rhone-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-biocontrole-en-auvergne-rhone-alpes/Découvrez les expériences des utilisateurs de biocontrôles. 

Les  biocontrôles sont des agents ou produits utilisant des mécanismes naturels, dans le cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures.  Ce document décortique les solutions utilisées en région Auvergne-Rhône-Alpes dans les filières fruits, légumes et vin.

Les données onté été récoltées en 2019 et 2020 auprès d'agriculteurs, d'animateurs, de conseillers et de techniciens d'expérimentation de la région.

 

Contact  :Emilie Leray,  emilie.leray@remove-this.aura.chambagri.fr

]]>
news-88543Mon, 04 Jan 2021 16:02:00 +0100Plan de relance : 1,2 milliard d’euros pour la transition agricole, alimentaire et forestièrehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-relance-12-milliard-deuros-pour-la-transition-agricole-alimentaire-et-forestiere-1/Le plan de relance annoncé par le Gouvernement comporte un important volet consacré à la transition agricole, alimentaire et forestière, puisque 1,2 milliard d’euros sont dédiés à cet accompagnement auxquels s’ajoutent les mesures transversales du plan de relance dont bénéficieront également les acteurs des secteurs agricole, alimentaire et forestier.LES PROJETS DOIVENT S'INSCRIRE DANS UNE DES THEMATIQUES SUIVANTES :
1 - Filières animales modernisation, sécurité sanitaire et bien-être animal
  • Mesure 1 : Modernisation des abattoirs dont projets d’abattoirs de proximité (investissements dans les outils d’abattage et de découpe, vidéosurveillance etc)
  • Mesure 2 : Pacte biosécurité et bien être en élevage qui visera à permettre aux éleveurs d’investir pour renforcer la prévention des maladies animales tout en améliorant les conditions d'élevage au regard du bien-être animal (ventilateur, brumisateur, isolation, contention, caméra de surveillance…)
2 - Stratégie nationale pour les protéines végétales
  • Mesure 1 : Mise en place du plan "protéines végétales" via différents dispositifs de financement.
    • Investissements matériels dans les exploitations agricoles
    • Structuration des filières
    • Obtentions variétales
    • Développement et transfert
    • Promotion de la consommation de légumineuses
3 - Accélérer la transition agro-écologique
  • Mesure 1 : Création d’un plan haies pour aider les agriculteurs qui souhaitent favoriser la biodiversité autour de leurs cultures. Cette mesure pourrait passer par le canal existant des PDR avec l’accord des Régions.
  • Mesure 2 : Subvention sous forme d’un bon pour la réalisation d’un bilan carbone  à destination des agriculteurs récemment installés, auprès d’une Chambre d’agriculture, un organisme national à vocation agricole et rurale ou tout autre organisme reconnu par le MAA. Cela permettra la réalisation d’un diagnostic, suivi d’un bilan et de propositions d’améliorations.
  • Mesure 3 : Plan "structuration de filières" piloté par FranceAgriMer dont les dépenses éligibles sont des investissements matériels (y compris prototypes industriels) et immatériels (y compris salaire du coordinateur, prestations d’études, de conseil…)
  • Mesure 4 : Abondement du fonds Avenir Bio qui fonctionnera par appels à projets gérés par l’Agence Bio
  • Mesure 5 : Actions de formation et assistance technique pour les organisations de producteurs pour qu’elles puissent par exemple accéder à une formation sur les outils de la loi Egalim ou pour se doter d’un appui juridique dans le cadre de négociations commerciales
  • Mesure 6 : Création d’un crédit d’impôt HVE exceptionnel pour une durée de 2 ans à destination des exploitations certifiées Haute Valeur Environnementale pour promouvoir et accompagner la performance environnementale.
4 - Renouvellement des agroéquipements nécessairesà la transition agro écologique et à l’adaptation au changement climatique
  • Mesure 1 : Une prime à la conversion pour inciter les exploitations agricoles à acquérir des matériels de précision ou de matériels de substitution permettant d’intégrer des pratiques alternatives à l’usage d’intrants. Elle permettra également de soutenir l’investissement au moment de l’installation de nouveaux agriculteurs inscrits dans la transition agro écologique.
  • Mesure 2 : Un financement de matériels et autres équipements de protection permettant de faire face aux principaux aléas climatiques (gel, grêle et épisodes de sécheresse) pour augmenter la résilience des exploitations face aux aléas climatiques, en les aidant à se doter d’un matériel adapté.
  • Mesure 3 : Des mesures d’accompagnement des entreprises d’agro-équipements et de biocontrôle en se fondant sur les outils déjà mis en œuvre par Bpifrance. L’objectif est d’accélérer le développement des entreprises qui s’occupent des équipements de précision et de biocontrôle.
5 - Aider la forêt à s’adapter au changement climatique pour mieux l’atténuer
  • Mesure 1 : Investissements forestiers pour l’amélioration, le renouvellement et l’adaptation des forêts au changement climatique.
  • Mesure 2 : Investissements dans la filière bois pour soutenir la modernisation de la première et seconde transformation du bois et dans le développement des constructions en bois.
  • Mesure 3 : Acquisition d’une couverture LiDAR HD (Light Detection And Ranging) pour les territoires à enjeux. (Les crédits du plan de relance viendront en complément des crédits du FTAP, de l’IGN et de la DGPR visant à une couverture intégrale du territoire métropolitain à horizon de 5 ans).
 
]]>
Haute-LoireDéveloppement agricoleEconomie et politique agricoles
news-87660Tue, 10 Nov 2020 09:52:07 +0100FERTISOLShttp://agriressources.fr/fertisols/Le site web pour améliorer la fertilité des sols en Auvergne-Rhône-Alpes Auvergne-Rhône-Alpes2020EnvironnementAgronomieProductions végétalesnews-87501Fri, 06 Nov 2020 11:47:25 +0100Promouvoir les pratiques pour limiter les particules dans l’airhttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/promouvoir-les-pratiques-pour-limiter-les-particules-dans-lair/Dans le cadre de notre coopération avec ATMO AURA, l’association de surveillance de la qualité de l’air, la chambre d participé à la dernière étape du projet CLIMAERA. Dans le cadre de notre coopération avec ATMO AURA, l’association de surveillance de la qualité de l’air, nous avons participé à la dernière étape du projet CLIMAERA.

Ce projet européen (Interreg ALCOTRA[1]) vise à lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Il a permis d’élaborer des préconisations pour diminuer les gaz à effet de serre et polluants, grâce à des scénarios d’émissions à l’horizon 2030 et 2050 et à une hiérarchisation des mesures à prendre en compte. Ces modélisations ont pour but d’aider les décideurs politiques à anticiper des actions adaptées.

Trois vidéos présentent 3 actions phares pour améliorer la qualité de l’air sur les vallées alpines franco-italiennes :

  • Réduire les émissions d’ammoniac sur le secteur agricole
  • Réduire les émissions de particules liées au chauffage au bois non performant
  • Réduire les émissions d’oxydes d’azote des véhicules.

Elles confrontent l’avis des experts du projet à la réalité de terrain. André Coppard, agriculteur dans l’Isère, élu de la Chambre régionale d’agriculture en charge de la qualité de l’air témoigne pour les actions concernant l’agriculture.

Pour consulter les vidéos, cliquez ici.

 

 

[1] Programme de coopération transfrontalière européenne entre la France et l'Italie

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesClimat et qualité de l'airPolitiques et réglementations environnementales
news-87499Fri, 06 Nov 2020 11:24:49 +0100RePP’Air : les premiers repères !https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/reppair-les-premiers-reperes/Le projet de recherche REPP’Air, Réduction des produits phyto dans l’air, touche à sa fin. Lauréat de l’appel projet CASDAR innovation et partenariat, ce projet vise à :


-    mieux comprendre les mécanismes de transfert des produits phytosanitaires dans l’air et les liens avec les pratiques agricoles
-    accompagner les agriculteurs vers des solutions performantes limitant les risques tout en restant économiquement et socialement pertinentes.

En Auvergne-Rhône-Alpes, c’est un site arboriculture et grandes cultures qui a été suivi en Isère rhodanienne par la Chambre d’agriculture de la Drôme. Pendant 3 campagnes (2017 à 2019), 82 substances ont été recherchées dans l’air  et mises en relation avec les pratiques agricoles sur la zone d’étude afin d’évaluer les transferts potentiels de produits phytosanitaires dans l’air.
Résultats : très peu de produits ont été retrouvés dans l’air (une douzaine dont la plupart ne sont pas utilisés en arboriculture) ; la maitrise des phénomènes de dérive est l’enjeu majeur pour les arboriculteurs.

Le séminaire final s’est tenu en webinaire le 14 octobre dernier. Pour tout savoir c’est ici

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesClimat et qualité de l'air
news-87478Thu, 05 Nov 2020 18:02:45 +0100Quels effluents utilisables sur des terres bio ?https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/quels-effluents-utilisables-sur-des-terres-bio/La dernière Commission Nationale AB de l’INAO a validé la mise en oeuvre de la définition « d’élevages industriels » pour réglementer l’usage des effluents en AB à partir du 1er janvier 2021 :« Sont exclus à partir du 1er janvier 2021 d’une utilisation sur des terres biologiques au sens de l’annexe I du RCE n°889/2008, les effluents :
  • d’élevages en système caillebotis ou grilles intégral et dépassant les seuils définis en annexe I de la directive n°2011/92/UE
  • d’élevages en cages et dépassant les seuils définis en annexe I de la directive n°2011/92/UE ».


Pour rappel, ces seuils sont les suivants, par exploitation :
-    85 000 emplacements pour les poulets
-    60 000 emplacements pour les poules
-    3 000 emplacements pour les porcs de production (de plus de 30 kilogrammes)
-    900 emplacements pour les truies.

Les fabricants de fertilisants pourront commercialiser les stocks produits AVANT le 31/12/2020 sur l’année 2021, et les producteurs pourront les utiliser. Par contre, toutes les fabrications après le 31/12/2020 devront correspondre aux nouveaux critères pour pouvoir être commercialisées et utilisées en AB.


L'utilisation des effluents d'élevages "industriels" en épandage direct qui contiendraient des effluents d'élevages "industriels" ne seront plus autorisées en AB dès le 01/01/21.

 

Et les digestats issus des méthaniseurs ?

Pour être utilisables en AB, ils devront provenir exclusivement d’effluents utilisables en AB. S’ils contiennent des effluents d’élevages « industriels », alors ils ne seront pas utilisables sur des terres bio dès le 01/01/2021

A noter que la Commission Européenne a mandaté un groupe d’experts afin d’harmoniser la définition d’effluents d’élevages industriels au niveau européen. Cette expertise devrait se faire courant 2021.
 


Contact :

Christel Nayet, Chambre d’agriculture de la Drôme et référente régionale réglementation bio

christel.nayet@drome.chambagri.fr

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesAllierAinArdècheCantalDrômeIsèreLoireHaute-LoirePuy-de-DômeRhôneSavoieHaute-SavoieAuvergneRhône-AlpesAgriculture biologique
news-87301Tue, 03 Nov 2020 14:22:46 +0100PAUS'ELEVAGEhttp://agriressources.fr/pauselevage/Nouvelle plateforme dédiée aux éleveurs, Paus’ Elevage rassemble une mine d’informations pour comprendre les évolutions du métier d’éleveur et découvrir des pistes d’actions. news-86070Mon, 12 Oct 2020 08:59:30 +0200Lancement du recensement agricole en Auvergne-Rhône-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/lancement-du-recensement-agricole-en-auvergne-rhone-alpes/L’édition 2020 du recensement agricole, organisée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, débute ce mois-ci. 57.500 agriculteurs sont concernés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Organisé tous les 10 ans en France et simultanément dans tous les pays européens, le recensement agricole vise à collecter de façon exhaustive un nombre très important de données sur l’agriculture française et ses exploitants. Aucun autre dispositif ne permet d'obtenir des informations avec un tel degré de précision et d'exhaustivité sur ce secteur majeur de notre économie.


Précise et complète, cette photographie régulière de l’agriculture française permet d'alimenter des travaux de comparaisons internationales, de recherche, de prospective, d'éclairage pour la conduite des politiques publiques, – mesure des transformations, aides aux agriculteurs, aménagement du territoire, labels de qualité, etc. - et représente une aide précieuse mise à disposition du monde agricole et de ses partenaires dans leurs prises de décision.


Une très grande majorité d’exploitants pourra directement répondre au questionnaire via internet, de manière totalement sécurisée. Par ailleurs, un échantillon d’environ 70 000 exploitants en métropole ainsi que l’intégralité des exploitants de Corse et des départements d’Outre-mer recevront la visite d’un enquêteur. Ils seront amenés à répondre, en plus du questionnaire de base, à des questions plus approfondies portant sur certaines thématiques.

Retrouvez l’ensemble des données agrégées sous forme de tableaux, cartes et histogrammes sur agreste.fr

Contact : DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2020
news-85633Mon, 05 Oct 2020 11:33:02 +0200Découvrez les Fermiers d'Or 2020https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/decouvrez-les-fermiers-dor-2020/82 agriculteurs et agricultrices d’Auvergne-Rhône-Alpes ont été primés dans le cadre du concours Fermier d’Or 2020.  Ils représentent le meilleur des produits fermiers de la région ! En cette année si particulière, qui a vu les consommateurs plébisciter les productions fermières, le concours Fermier d’Or leur garantit, comme chaque année, une preuve de qualité et d'authenticité !

Prêts, partez, dégustez local en partant à leur rencontre, dans leur ferme, sur les marchés ou bien encore dans des magasins de producteurs.

Vous trouvez leurs coordonnées dans la carte en lien ci-contre : https://aura.chambres-agriculture.fr/resultatsfermierdor/

Contact : Alain Marty

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesProduit fermierPalmarès et concours
news-85059Wed, 23 Sep 2020 17:33:16 +0200Retours sur la journée d'échanges PEPIT'EAUhttps://aura.chambres-agriculture.fr/pepit/zoom-sur-pepiteau/1 panorama et 4 tables rondes rassemblant chercheurs et conseillers d'Auvergne-Rhône-Alpes pour faire le point sur la thématique de la gestion quantitative de l’eau en agriculture.news-84579Tue, 15 Sep 2020 08:46:14 +0200Covid19, alimentation de proximité, circuits courts et tourismes, les Chambres d'agriculture Aura mobiliséeshttps://aura.chambres-agriculture.fr/publications/toutes-les-publications/la-publication-en-detail/actualites/covid19-alimentation-de-proximite-circuits-courts-et-tourismes-les-chambres-dagriculture-aura-mo/A découvrir, la présentation des actions portées par les Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes pendant la crisenews-81538Wed, 08 Jul 2020 14:25:11 +0200Valorisation des produits carnés https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/valorisation-des-produits-carnes/Un webinaire pour faire le point sur la valorisation des produits carnés, par les différents maillons de la filière et du producteur au consommateur. A voir ou revoirLes vidéos et les présentations du webinair co-organisé par CReA-VIANDE et PEPIT (pôles d'expérimentations partenariales pour l'innovation et le transfert aux agriculteurs d'Auvergne-Rhône-Alpes) en lien avec le Comité d’Orientation de l’ELevage (COREL) de la Chambre régionale d’agriculture AURA et le Partenariat Recherche Innovation Développement (PRID) AURA,sont disponibles.
Débouchés et adaptation au marché -Présentation d’un exemple dans la filière bovine avec l’étude « Où va le bœuf ? » par Caroline Monniot, Idele

L’étude Où va le Bœuf, financée par Interbev, vise à quantifier les couples produits-marchés pour les viandes de gros bovins en France. Les volumes disponibles, abattus et importés, sont répartis dans les différents circuits (vente directe, boucherie, GMS, RHD) grâce à la compilation des données commerciales de 53 opérateurs du secteur. Les résultats montrent notamment que les volumes écoulés en RHD progressent et que de plus en plus de tonnages passent en haché.

Cette étude a donné lieu à la publication d’un Dossier économie de l’élevage et d’une synthèse pour  l’interprofession

Voir la vidéo de cette présentation

Qualité des produits carnés - Présentation de l’étude ESCO sur la qualité des produits animaux par Sophie Prache et Véronique Sante-Lhoutellier, INRAE

À la suite des États généraux de l’alimentation et alors que la consommation d’aliments d’origine animale est particulièrement présente dans le débat public, la DGAL (Direction générale de l’alimentation, ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) et FranceAgriMer ont sollicité INRAE pour dresser un état actualisé de la littérature scientifique internationale sur la qualité des aliments d’origine animale. Vingt experts ont été mobilisés pour cette expertise scientifique collective. La qualité des aliments a été analysée autour de sept volets : leurs propriétés organoleptiques, nutritionnelles, sanitaires, commerciales, technologiques, d’usage et d’image. Ces propriétés se construisent, évoluent et éventuellement se dégradent tout au long de la chaîne d’élaboration de l’aliment. Une attention particulière a été portée aux facteurs de variabilité durant les étapes d’élevage et de transformation d’une part et aux effets de leur consommation sur la santé humaine d’autre part. Les produits étudiés sont les viandes (porcs, volailles, bovins et ovins), chairs de poisson, laits, œufs et les produits issus de leur transformation, avec un focus sur les produits sous signe de qualité.

Lire le résumé

Voir la vidéo de cette présentation

Attentes sociétales - Présentation des conclusions du projet ACCEPT par Christine Roguet, IFIP

Dans un contexte de profondes remises en cause des systèmes et des pratiques en élevage, le projet ACCEPT, piloté par l’ifip-institut du porc et associant une douzaine de partenaires, a analysé la controverse sur l’élevage, ses acteurs, son audience et les mécanismes sociologiques à l’œuvre, afin d’aider les filières animales à renouer le dialogue avec la société et à adapter leurs stratégies, pratiques et communication à ce nouveau contexte. Après une analyse socio-historique, le projet ACCEPT et la thèse CIFRE qui lui était associée ont combiné les approches qualitatives et quantitatives, à des échelles locales, nationales et européennes. Les travaux ont produit une cartographie de la controverse, une mesure de l’audience des débats dans la population française et une typologie des citoyens français. Le projet a également recensé, en France et dans cinq autres pays européens, diverses initiatives des filières visant à mieux répondre à ces attentes sociétales. Il a proposé un outil pour aider les éleveurs à mieux positionner leurs projets dans leur environnement local. Enfin, un travail prospectif a permis d’imaginer cinq scénarios pour le monde de l’élevage à horizon 2040.

Le projet a fait l’objet de plus d’une trentaine de publications écrites, de près de 200 présentations orales (conférences, journées techniques, AG).

Pour en savoir plus sur les résultats : Article de synthèse , Vidéo mon projet en 3 min , et le site du projet ACCEPT

Voir la vidéo de cette présentation

A votre disposition, l'ensemble des diaporamas présentés

 

 

 

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2020Innovation recherche développementProductions animales
news-79993Wed, 10 Jun 2020 09:52:45 +0200RETOURS sur la journée du 30 juinhttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/retours-sur-la-journee-du-30-juin/Transition agro-écologique collective en Auvergne-Rhône-Alpes, échangeons pour avancer ensemble !Plus de 140 personnes ont participé à la journée organisée conjointement par la Chambre réginale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes et la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes.

Au programme de cette journée riche en échanges (à distance, puisqu'e c'était un webinaire) : 

  • un état des lieux de la vie des groupes en transition écologique (Profil, thématiques de travail, changements des pratiques, partenaires, leviers mobilisés, résultats, difficultés ),
  • l'intervention très appréciée de Véronique Lacas, sociologue rural
  • et des ateliers avec des agriculteurs membres de collectifs.

Contacts : Virgine Saingery, Robin Freycenon, et Emilie Leray

A consulter :

 

]]>
news-79754Thu, 04 Jun 2020 17:14:13 +0200COVID19 : Quelles actions à court et moyen terme ? https://chambres-agriculture.fr/exploitation-agricole/gerer-son-entreprise-agricole/coronavirus/sortie-de-crise/Sébastien Windsor, président de l’APCA et Gilbert Guignand, président de la CRA AURA et président de la commission économique de l’APCA ont présenté leur plan de sortie de crise.news-79095Thu, 14 May 2020 10:37:00 +0200Equipements de protection individuellehttp://epiphyto.fr/Un site internet et une campagne de communication pour informer les professionnels agricoles des évolutions réglementaires et des innovations qui concernent les EPI. Auvergne-Rhône-Alpes2020Ecophytonews-79145Tue, 12 May 2020 16:29:00 +0200masques-pme.laposte.fr accessibleà la profession agricolehttps://chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-plateforme-masques-pmelapostefr-accessible-a-la-profession-agricole/news-78984Tue, 12 May 2020 11:11:35 +0200Grandes cultures bio https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/grandes-cultures-bio-1/Une conjoncture marquée par le Covid-19La conjugaison d’un hiver difficile, responsable de reports importants de semis, associé à certaines tensions quant à la disponibilité de semences (notamment tournesol bio), dans un contexte climatique particulièrement sec pour notre région Auvergne-Rhône-Alpes et en pleine crise sanitaire, complexifient les projections que nous pouvons faire pour notre filière sur les mois à venir.
  • D’une façon générale, parmi le réseau des coopératives certifiées bio en Grandes Cultures, certains organismes stockeurs arrivent à ajuster leur activité pour prendre en compte certains de ces aléas (notamment la disponibilité en semences). Ce réseau exprime néanmoins des inquiétudes sur les coûts de transports en période de confinement (sans toutefois devenir bloquant) et la réussite des emblavements en sortie d’hiver.
  • En meunerie, les tensions sur la farine se portent sur les petits conditionnements (1Kg et plus). De la même façon, les volumes dédiés à la restauration collective, la boulangerie artisanale et les boulangeries des GMS s’écoulent difficilement.
  • En filière brassicole, l’arrêt des activités liées au confinement aura des impacts certains sur la structuration de nos filières.
  • Les FAB (fabricants d’aliments pour le bétail) expriment des difficultés pour sourcer des filières riches en protéines certifiées bio, notamment pour des tourteaux bio importés. Cette situation pourrait à terme entrainer une consommation plus importante de tourteaux d’origine France, bio ou C2. Ces difficultés sont partagées à l’échelle de l’UE et font l’objet de débats. En attendant, les FAB ajustent leurs formulations et poursuivent leurs activités.

 

Zoom sur les prévisions de récolte :

En date du 6 février 2020 et à une échelle nationale, les prévisions de FranceAgriMer (FAM) tablent sur une collecte Bio + C2 en céréales de 559 000 T pour la campagne 2019-2020 (comprenant 35% de C2), en progression de 73% sur un an. Les importations de céréales bio + C2 sont estimée à hauteur de 131000 T pour cette campagne, en recul de 22% par rapport à la campagne précédente.
Dans la même idée, en protéagineux bio, FAM estime la collecte Bio + C2 à 51 000 T pour la campagne en cours (dont 40% de C2), en progression de 83% par rapport à la précédente. Les importations sont estimées à 1 000 T, en recul de 25% sur un an.
Ces chiffres sont bien évidemment impactés par la crise sanitaire.

Sur le plan de la consommation, il est à présent avéré que la crise sanitaire que nous vivons a eu un impact positif sur les produits de grande consommation certifiés bio (à l’exception de la filière brassicole bio).
Selon Biotopia, panéliste en magasins bio, la valeur du panier moyen bio a d’ailleurs augmenté de 48% entre la mi-mars et début avril 2020. L’ensemble des circuits de distribution sont concernés, même si le consommateur tend à privilégier un seul et unique magasin d’approvisionnement durant son confinement.

Un conseil : se rapprocher  votre metteur en marché, si toutefois vous connaissez des difficultés (disponibilités en semences, informations sur les débouchés, prix pratiqués…).

Contact : Thibault Péclet, de la Coopération Agricole Auvergne-Rhone-Alpes

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesAgriculture biologique
news-78877Mon, 11 May 2020 08:25:20 +0200Réglementation concernant les poulettes biohttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/reglementation-concernant-les-poulettes-bio/Des changements à anticiper : A compter du 1er janvier 2021, la dérogation permettant d’acheter des poulettes de 18 semaines non bio (mais alimentées et soignées en bio dès 1 jour) prend fin.Pour les élevages de poules pondeuses, la seule solution restera donc d’acheter des poulettes certifiées biologiques. Pour cela, il faut que l’intégralité du cahier des charges soit respectée, à savoir notamment la densité en bâtiment et l’accès à un parcours.

2 situations sont possibles :

  • Avoir déjà un bâtiment certifié en bio pour l’élevage de poulette avant le 31 décembre 2020 : pour cela, il faut avoir un accès à un parcours extérieur. La surface de ce parcours n’est pas encore définie. Une période transitoire de 8 ans est prévue pour adapter ce bâtiment et ce parcours.
  • Créer un nouveau bâtiment : dans ce cas, tous les critères doivent être mis en application dès le démarrage de la première bande de poulette. (bâtiment, parcours….).

Attention : la durée de conversion d’un parcours volailles est actuellement de 1 an, pouvant être réduite à 6 mois sous certaines conditions (seulement pour les parcelles en friches, landes, prairies naturelle ou temporaires de plus de 3 ans et n’ayant reçu aucun produit interdit en bio). A partir du 1er janvier 2021, la durée de conversion sera de 1 an, sans réduction possible. Il faut donc anticiper et commencer la conversion du parcours le plus rapidement possible.

Contact  : Christel NAYET, référente réglementation bio à la Chambre d’agriculture de la Drôme, christel.nayet@drome.chambagri.fr

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesAgriculture biologiqueVolaille
news-77373Thu, 07 May 2020 12:15:00 +0200Fermier d'Or 2020, inscrivez-vous !https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/fermier-dor-2020-inscrivez-vous/Malgré les conditions difficiles dans lesquelles se trouvent de nombreux producteurs fermiers, les Chambres d'agriculture lancent l'édition 2020 du concours Fermier d'Or. L'objectif est de maintenir le calendrier afin d'être prêt pour les jurys de dégustation prévus les 22, 23 et 24 septembre 2020.

Vous êtes producteur fermier en Auvergne-Rhône-Alpes ?

N'hésitez pas à participer !

Toutes les informations (réglement, catégories ouvertes, cahier des charges par produit) sont disponibles en ligne ici.

et les bulletins d'inscription à télécharger sont à renvoyer par mail à fermierdor@aura.chambagri.fr, pour le 15 juin au plus tard.

Cette année, les frais d'inscription seront régularisés ultérieurement.

Contact : Alain Marty,  fermierdor@aura.chambagri.fr

]]>
news-78666Thu, 30 Apr 2020 14:04:15 +0200L’Extranet PROAGRI Info réglementaire des Chambres d'agriculturehttps://chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/lextranet-proagri-info-reglementaire-des-chambres-dagriculture/Une information réglementaire essentielle disponible pour les exploitants agricolesnews-78427Fri, 24 Apr 2020 12:02:14 +0200Avec l'agriculture, #cultivons la viehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/avec-lagriculture-cultivons-la-vie/C’est le message des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes pour mettre en lumière les hommes et les femmes qui s’activent au quotidien pour apporter le meilleur dans nos assiettes et faire vivre nos territoires.Une toute nouvelle page Facebook propose aux habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes de découvrir comment avec l’agriculture, nous bénéficions tous de :
  • + de local dans nos assiettes : quand nous achetons des produits régionaux chez les producteurs, bien sûr, mais aussi partout ailleurs, nous profitons de  produits frais, de saison, de qualité.
  • + de vie près de chez nous : plus de 116 000 hommes et femmes travaillent dans les fermes d’Auvergne-Rhône-Alpes sans oublier les 2600 entreprises agro-alimentaires de la région qui transforment nos produits. En consommant local, nous soutenons toute une activité de proximité, non délocalisable.  

Sur cette page, informations, bons plans seront proposés pour acheter local. Nous vous ferons découvrir les 189 produits sous signes officiels de qualité et les marques locales d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Et pour les jours à venir, nous vous proposerons aussi de nombreuses adresses pour vivre des expériences touristiques inédites, à la campagne et profiter des magnifiques paysages de notre région.

Suivez-nous et partagez nos publications sur FB 

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesActions chambresCommunication
news-78080Wed, 15 Apr 2020 19:51:16 +0200Solidarité filière équinehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/solidarite-filiere-equine/#COVID 19 : à la recherche de prés et de fourrages, en Auvergne-Rhône-AlpesDans ce contexte sans précédent de fermeture des établissements équestres, les professionnels de la filière équine cherchent des solutions pour assurer le bien-être de leurs chevaux et diminuer leur charge de travail. Mettre « au vert » les équidés gérés en boxes habituellement, peut représenter une solution pour tenir durant cette période de confinement qui se poursuit.
  • Vous avez peut-être des prairies sous-exploitées ou disponibles pour ce printemps ? peut-être du foin en stock ?
  • Vous exploitez un centre équestre, vous recherchez des surfaces, des fourrages ?

 

Un groupe facebook vient d’être créé pour faciliter la mise en relation entre agriculteurs au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous vous invitons à vous inscrire et communiquer sur vos demandes…et vos offres !

Vous pouvez aussi communiquer votre offre ou votre demande par mail :  maryline.jacon@remove-this.ain.chambagri.fr

Aujourd’hui plus que jamais, soyons solidaires !

 

Contact :maryline.jacon@ain.chambagri.fr

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2020Equin
news-77464Wed, 08 Apr 2020 14:47:58 +0200Soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes https://www.auvergnerhonealpes.fr/actualite/836/23-j-achete-local-la-region-en-campagne-pour-soutenir-ses-producteurs.htmLe Conseil Régional appelle les habitants de la région à soutenir les producteurs locaux.news-76418Wed, 25 Mar 2020 13:47:21 +0100La réouverture des marchés, une nécessité https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-reouverture-des-marches-une-necessite/Face à la décision nationale de fermeture des marchés, le réseau des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes, se mobilise avec l’ensemble de la profession agricole, pour demander la réouverture des marchés de plein air. La vente directe, de producteurs à consommateurs, concerne 15 000 exploitations de notre région, soit près d’un ¼ d’entre elles. Il s’agit de producteurs de fruits, légumes, de produits laitiers ou carnés transformés à la ferme, d’apiculteurs, viticulteurs, …

Gilbert Guignand, Président de la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes est intervenu auprès de Michel Sinoir, Directeur de l’Alimentation, l’Agriculture et la Forêt Auvergne-Rhône-Alpes, pour l’alerter sur les conséquences de la fermeture des marchés sur l’activité agricole régionale.

Lire la suite dans le Communiqué de presse

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesActions chambres
news-75825Thu, 19 Mar 2020 13:08:28 +0100MOBILISEES https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/mobilisees/Les Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes sont aux côtés des agriculteurs et des agricultrices, et de l'ensemble de la filière agricole et agro-alimentaire. Le réseau des Chambres d'agriculture accompagne les agriculteurs au plus près dans la crise liée au covid-19. Les Chambres d'agriculture  d'Auvergne-Rhône-Alpes se sont organisées pour assurer  l'accompagnement de leurs ressortissants tout en garantissant la sécurité de leurs salariés.

Gilbert Guignand , Président de la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes: "Notre  mobilisation est totale pour protéger avec le maximum d'efficacité la santé de nos collaborateurs, de nos ressortissants et de nos partenaires, tout en maintenant l'activité de notre secteur économique vitale pour la nation. Nous sommes  particulièrement en lien avec la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes, qui met en place une veille active sur l’approvisionnement en produits alimentaires dans la région et sur les difficultés rencontrées par les filières agricoles et agro-alimentaires."

Les collaboraeurs de la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes continuent à travailler  à distance par mail ou téléphone, mais les bureaux sont fermés au public.

N'hésitez pas à vous adresser directement à votre interlocuteur habituel.


Et pour une question locale, nous vous conseillons de joindre votre Chambre départementale d'agriculture et de consulter le fil d'actualité, mis à jour régulièrement sur son site :

Chambre d'agriculture de l'Ain                                               Chambre d'agriculture de  la Loire

Chambre d'agriculture de l'Allier                                            Chambre d'agriculture de la Haute-Loire

Chambre d'agriculture de l'Ardèche                                       Chambre d'agriculure du Rhône

Chambre d'agriculture du Cantal                                           Chambre d'agriculture du Puy de Dôme 

Chambre d'agriculture de la Drôme                                       Chambre d'agriculture Savoie Mont-Blanc

Chambre d'agriculture de l'Isère

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2020Actions chambres
news-75331Wed, 11 Mar 2020 11:23:03 +0100Le projet stratégique des Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-projet-strategique-des-chambres-dagriculture-dauvergne-rhone-alpes/Découvrez le PROJET STRATÉGIQUE 2020-2025 des Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-AlpesPrésenté au cours de la session du 10 mars 2020, le projet stratégique des Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes est la déclinaison régionale du projet stratégique de l'ensemble du réseau.

Gilbert GUIGNAND : "Ce projet, va guider notre action tout au long de la mandature. Il s'appuie sur le projet national et prend à la fois bien en compte nos 5 ambitions régionales :

⦁    Renouveler les générations et accompagner les entreprises dans leurs projets
⦁    Maintenir le maximum d'agriculteurs dans tous les territoires
⦁    L'agronomie : une priorité essentielle pour le réseau des Chambres, demain
⦁    Economie et prospective : défendre les positions d'AURA
⦁    Accompagner les filières pour créer de la valeur en région et dans les territoires "

Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes : "C'est avec un projet stratégique, comme celui que vous avez bâti, que vous apporterez lisibiité et pérénité à vos actions. La définition d'objectifs et d'engagements précis, avec des indicateurs de suivi, est la meilleure façon pour le réseau des Chambres et l'agriculture de notre région, d'assurer leur avenir !"

De droite à gauche : Jean-Luc Flaugère, 1 er vice -Président de la CRA AURA Gilbert Guignand, Président de la CRA AURA, Pascal Mailhos, Préfet AURA, Michel Sinoir DRAAF AURA et Jean-Claude Darlet, Secrétaire général de la CRA AURA

]]>
news-73623Thu, 30 Jan 2020 16:20:42 +0100Info Débit : un service gratuithttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/info-debit-un-service-gratuit/Pour vous aider à optimiser votre connexion Internet Vous souhaitez améliorer votre connexion internet afin de surfer rapidement sur le web, d’utiliser des outils en ligne, de ne pas souffrir de coupures téléphoniques... Mais trouver une solution de connectivité adaptée s’avère souvent complexe.

Comment définir des besoins en débit ? Quelles sont les solutions envisageables ? Où trouver de l’information sur l’éligibilité à la fibre ? Quelles précautions prendre pour lancer un projet télécom ?  

Pour aider les entreprises régionales dans leur recherche, la Région Auvergne-Rhône-Alpes lance Info Débit.

Avec ce service gratuit vous êtes accompagné(e) pour :

  • Evaluer le débit nécessaire à votre activité
  • Définir le type de technologie d’accès à internet adapté à vos besoins
  • Décoder les offres des opérateurs

 

Pour contacter un conseiller Info Débit : 04 78 25 33 76 (appel non surtaxé)
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h


Pour plus d’informations sur le service : https://www.ene.fr/agir/info-debit/

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesInformatique et internet
news-72901Fri, 17 Jan 2020 17:28:13 +0100REPERES TECH et BIO AURA N°8https://extranet-ardeche.chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/National/FAL_commun/publications/Auvergne-Rhone-Alpes/Reperes_Tech_Bio_n8_01_2020.pdfDécouvrez le bulletin technique bio n° 8 des Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes !Auvergne-Rhône-AlpesAgriculture biologiquenews-71671Fri, 13 Dec 2019 15:25:59 +0100TERROIRS Auvergne-Rhône-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/terroirs-auvergne-rhone-alpes/A la une du mensuel : un dossier sur la Recherche, l'Innovation et le Développement, avec les Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-AlpesA découvrir dans le nouveau numéro du mensuel TERROIRS Auvergne-Rhône-Alpes :  de nombreux reportages et interviews d'acteurs de la Recherche, de l'Innovation et du Développement agricole, dans notre région  :

Au programme, des thématiques variées qui illustrent de nombreux domaines d'activité des Chambres d'agriculture : 

  • Le changement climatique
  • La réduction des phyto sanitaires
  • L'autonomie alimentaire
  • L'alimentation de proximité
  • L'agriculture numérique
  • L'agriculture Biologique
  • L'installation transmission

Contact :Anne Vernet

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesInnovation recherche développementTechnique culturale
news-71134Fri, 29 Nov 2019 11:25:09 +0100Partenariat forêt publique et forêt privéehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/partenariat-foret-publique-et-foret-privee/entre les Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes et l'Office national des forêts Mardi 26 novembre, à La Tour de Salvagny, les Chambres d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes et l'Office national des forêts se sont engagés dans un partenariat afin de conforter leurs actions, au niveau régional.

L’ONF en charge des forêts publiques, et les Chambres d’agriculture compétentes pour contribuer à la mise en valeur des bois et forêts privés, décident de coordonner leurs interventions en faveur de la forêt régionale. Ils s’associent pour favoriser la mise en œuvre d’une gestion durable et multifonctionnelle.

Hervé Houin, Directeur Territorial, Office national des forêts : « La poursuite et le développement de la coopération entre l’ONF et les Chambres d’agriculture sont essentiels en cette période de crise sanitaire qui touche les forêts françaises, pour relever le défi de la reconstitution de nos massifs fortement atteints par la sécheresse et les attaques de scolytes».

Cédric Laboret, Président de la Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc et en charge du dossier régional Forêt-Bois : « L’objectif est d’associer forêt publique et privée pour répondre aux enjeux de l’ensemble de la filière forêt-bois».

Contact : Bruno BLETTON ,  bruno.bletton@remove-this.smb.chambagri.fr

sur la photo de gauche à droite :

Michel Sinoir, Directeur régional de l'Alimentation, l'Agriculture et la Forêt
Roger Villien president Communes forestières d'AURA
Cédric Laboret, Président de la Chambre d'agriculture Savoie Mont-Blanc, en charge du dossier régional Forêt-Bois
Hervé Houin, ONF

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes
news-70827Fri, 22 Nov 2019 09:07:36 +0100Préparer la sortie du glyphosate https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/preparer-la-sortie-du-glyphosate/....Et réduire les herbicides, quelles solutions techniques pour quels débouchés ? Une journée organisée par la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes et la Direction régionale de l’Agriculture de l’Alimentation et de la Forêt à Lyon ce mardi 19 novembre 2019.  

90 conseillers agricoles de la région issus de chambres d’agriculture, coopératives, négoces, associations de développement de l’Agriculture Biologique, instituts techniques, ainsi que quelques étudiants en formation agricole ont participé aux échanges avec les intervenants  venus témoigner  des solutions scientifiques et pratiques alternatives au glyphosate déjà testées dans la région. 12 posters ont également été présentés par leurs auteurs sur des thématiques de re-conception de systèmes. La journée s’est achevée par une table ronde « Construire les filières économes de demain pour répondre aux attentes des consommateurs » réunissant des représentants des filières économiques.

 

Contacts : Virginie Saingery (virginie.saingery@aura.chambagri.fr) et Emilie Leray (emilie.leray@aura.chambagri.fr)

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesEcophyto
news-70713Wed, 20 Nov 2019 10:52:41 +0100Fermier d'Or : Prix spécial 20 anshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/fermier-dor-prix-special-20-ans/Vincent Caldayroux (La Ferme de Labouygues-Cantal) et Daniel Torrilhon (Salaison Torrilhon-Haute-Loire) ont reçu, chacun un prix spécial Fermier d'Or. Ils ont, en effet, obtenu sur la période 2012-2019, le plus grand nombre de prix parmi tous les lauréats. Une preuve de la régularité et de l’excellence de leur production dans la durée ! Et c’est bien ce qu’a voulu mettre en avant la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes à l’occasion des 20 ans du concours Fermier d’or. Daniel Torrilhon est éleveur de porcs à Craponne sur Arzon en Haute-Loire. Il transforme et commercialise une grande partie de sa production en charcuterie fermière. Il a gagné de nombreux prix Fermier d’Or, dans les catégories saucisson et saucisse sèche.

Vincent Caldayroux est éleveur laitier à Arpajon sur Cère dans le Cantal. Son exploitation, la Ferme de Labouygues a été primée, très régulièrement, pour ses Fromages Salers affinés à ferme, et son Cantal Fermier, entre deux affiné à la ferme.

La remise des prix a été l’occasion pour les 2 éleveurs primés de souligner que le prix Fermier d’Or est un vrai plus auprès de leur clientèle : « Une vraie assurance ou réassurance sur la qualité de nos produits ». Et pour les équipes, les associés et salariés des exploitations : «La reconnaissance de notre travail quotidien !»

Contact : Alain Marty : 04 73 28 78 46

]]>
news-70711Wed, 20 Nov 2019 10:32:36 +0100Inauguration de la ferme caprine du Pradelhttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/inauguration-de-la-ferme-caprine-du-pradel/Inauguration de la nouvelle ferme expérimentale caprine du Pradel (Ardèche).La nouvelle ferme expérimentale caprine du Pradel (Ardèche) a été inaugurée le 8 novembre 2019. Elle comprend de nouvelles installations comme une salle de traite avec une machine à traire pour chaque quai comprenant 12 postes et 24 places. Le nombre de chèvres a été doublé pour passer à 240 têtes réparties en 5 lots conduits séparément. L'exploitation comprend 40 ha de surfaces fourragères, une partie du lait est transformée sur place en Picodon, l'autre est livrée à Agrial. Les travaux d'agrandissement du bâtiment ont été en grande partie financés par le conseil régional AURA.

Gilbert Guignand, président de la CRA, Jean-Pierre Royannet, président de la CA 26 et Jean-Luc Flaugère, président de la CA 07 étaient présents. La Chambre régionale est impliquée dans le dispositif via Cap Pradel créé en 2018 aux côtés d'Idele, de la FNEC et de l'EPLEFPA Olivier de Serres. Lors de son discours, le président de la Chambre a insisté sur l'importance de la Recherche et Innovation dans les filières agricoles, ainsi que le maintien et la valorisation d'outils de recherche dans la région.

La ferme travaille sur les sujets suivants :

  • valorisation des fourrages et de la conduite au pâturage
  • conduite des animaux : élevage, traite, santé, bien-être
  • réduction des impacts environnementaux et promotion des services rendus
  • valorisation des nouvelles technologiques pour piloter l'ensemble des process
  • maitrise de la transformation du lait cru et de la qualité des produits finis (lait et viande).

 

Contact : Aurore Saison-Gaulier

Crédits photo : Damien Hardy, La Chèvre

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesCaprin
news-70054Tue, 05 Nov 2019 13:07:15 +0100Le développement du Bio dans le Groupe Carrefourhttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-developpement-du-bio-dans-le-groupe-carrefour/L’APCA a signé une convention de partenariat avec le Groupe Carrefour. Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des deux régions pilote (avec Occitanie) de cet accord. La Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes a organisé récemment une rencontre de travail avec Benoît Soury, Directeur Marché Bio du Groupe. Quel développement possible des filières de notre région en relation avec le Groupe Carrefour ?Au cours de cette rencontre, ont été abordés les objectifs du Groupe Carrefour pour la France pour plusieurs productions, lait de chèvre, miel, céréales, fruits, légumes.

A savoir :

  • Chiffre d’affaires bio de Carrefour France 2017 : 1,2 milliard €
  • Chiffre d’affaires bio de Carrefour France 2018 : 1,8 milliard €. Croissance du bio : > +25% / an.
  • Ambition de chiffre d’affaires bio de Carrefour France 2022 : 3,3 milliards €
  • Ambition de chiffre d’affaires bio du Groupe Carrefour 2022 (monde) : 5 milliards €

Le positionnement de Carrefour :

  • Acteur de la transition alimentaire pour tous.
  • Bio dans tous les formats de magasins du groupe.
  • Bio dans tous les pays (Belgique, Espagne, Italie aujourd’hui et demain Brésil, Argentine) avec sourcing national dans chaque pays.
  • Répondre à la demande du consommateur non seulement de transformation en France mais aussi de matières premières d’origine France.
  • Développement de marques propres mais aussi de partenaires.
  • Chercher à contractualiser de la façon la plus dynamique possible, contrat de 5 ans. Logique de contractualisation du Groupe Carrefour : identification de la provenance de la matière première pour pouvoir communiquer sur cette origine donc information du producteur qu’il est le premier maillon d’une démarche impliquant transformateur éventuel et le Groupe Carrefour comme distributeur.
  • Ecoulement de la marchandise quand elle est en C1 et C2.
  • Pas d’achat de plus de 40% de la marchandise d’un fournisseur pour  garantir son indépendance et celle de Carrefour
  • Moins de centralisation (logique historique du Groupe Carrefour) : 23 plateformes pour le frais en France.

Ilsont dit « Nous aurons prochainement accompagné 500 producteur bio en France » ; objectif initialement fixé pour 2022 atteint avec trois années d’avance.
 

A noter, parmi les fournisseurs en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Alpina-Savoie (73), blé dur
  • Fromagerie de Jussac (43), produits laits de chèvre, brebis, vache.
  • Agamy (69), Brouilly
  • Moulin Marion (01), farine panifiable

 

Contact : Emmanuel Mingasson,

0 638 635 668
emmanuel.mingasson@aura.chambagri.fr

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesAgriculture biologique
news-69863Thu, 31 Oct 2019 10:54:55 +0100Des financements pour soutenir des investissement en AB https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-financements-pour-soutenir-des-investissement-en-ab/Zoom sur la filière viande bovineLe Conseil Régional peut apporter un soutien aux projets économiques en AB dans le cadre de son  plan régional de développement de l’agriculture biologique. L'exemple de la filière viande bovine AB.

Les abattages de viandes bio (toutes espèces) ont progressé de 23% en 2018, d’après l’observatoire publié par Interbev (interprofession bétail et viande) le 5 juillet dernier. Les bovins affichent une belle progression (+18% à 29 500 t), particulièrement en allaitants. Une dynamique qui «s’appuie surtout sur les produits transformés type steak haché».  
Ainsi, en 2018, les ventes de steak haché bio ont progressé de 16,6 % en volume et de 16,7 % en valeur en GMS (hard discount, magasins de proximité et e-commerce inclus) par rapport à 2017.
Dans ce contexte ou les produits transformés en bio représentent plus de 60% de la consommation de viande bovines, les professionnels de la transformation basés dans la région doivent s’adapter pour apporter de la valeur ajoutée à leur production et investissent pour répondre à ce marché.
Ainsi plusieurs industriels de la région investissent dans des lignes de productions principalement en Hachés. Ces investissements ont été présentés aux services du conseil régional dans le cadre du soutien aux projets économiques en AB.

Contacts :

Fabien SEVIN Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes (fabien.sevin@aura.chambagri.fr),

Thibault PECLET Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes (tpeclet@ara.coopdefrance.coop)

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2019Agriculture biologique
news-66877Fri, 20 Sep 2019 13:45:25 +0200Développement de la méthanisation agricolehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/developpement-de-la-methanisation-agricole/ La Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes et GRDF signent une conventionC'était à Tech et Bio le 18 septembre.

A travers cette convention, GRDF et la Chambre d'Agriculture collaborent sur la réalisation d'actions ayant pour objet la sensibilisation et la mobilisation des agriculteurs de la région Auvergne Rhône Alpes ; le but étant le développement de la méthanisation agricole et l'injection de biométhane dans les réseaux de gaz à travers la création de projets.

En Auvergne Rhône-Alpes, le potentiel de méthanisation en fait la troisième énergie renouvelable du territoire à l'horizon 2030. En effet, le rythme d'installation de nouveaux méthanisateurs jusqu'en 2035 pourrait grandement s'intensifier et atteindre en moyenne 35 méthaniseurs par an soit la mise en service de 600 nouveaux (d'après le scénario du schéma régional biomasse (SRB) intégré au SRADDET*).

Cette dynamique de développement est ambitieuse, car fin 2018, 90 unités de méthanisation sont en service et 64 unités sont en projet. Le développement de la méthanisation ne repose pas sur un modèle « unique ». Les agriculteurs sont les acteurs principaux du développement de la méthanisation dans une logique d'économie circulaire, tout en participant à la transition énergétique et à la lutte contre le changement climatique.

 

* Schéma Régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesEnergieMéthanisation
news-65581Tue, 27 Aug 2019 13:45:19 +0200Signature d'un plan pour la filière truffeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-dun-plan-pour-la-filiere-truffes/Un plan régional de la filière truffe a été signé fin juin 2019.La filière truffe organisée autour de la FARAT (Fédération Auvergne Rhone Alpes des trufficulteurs) a négocié auprès de la Région un plan d'aide.
3 axes d'intervention ont été retenus :
  • Investissement pour développer les plantations dans les exploitations agricoles (Bénéficiaire : agriculteurs) via des soutiens permettant de financer l'achat de plants certifiés et le matériel de plantation.
  • Expérimentations et techniques culturales en lien avec le programmes CulturTruff2 de l'INRA (Bénéficiaire FARAT et le CRPF)
  • Communication et promotion (bénéfiaires réseaux collectifs)

Les dossiers 2019 sont à déposer pour le 15 septembre 2019.
Les dossiers 2020 seront à déposer pour le 15 septembre 2020.

 


En savoir plus et déposer sa demande, en tant que producteur  :

https://www.auvergnerhonealpes.fr/aide/261/289-planter-de-nouvelles-truffieres-agriculture.htm

]]>
news-64013Tue, 23 Jul 2019 14:46:31 +0200Les présidents des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes, vent debout contre l’annonce de la réduction de leurs moyens d’action !https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-presidents-des-chambres-dagriculture-dauvergne-rhone-alpes-vent-debout-contre-lannonce-de-la/Le Gouvernement a confirmé une baisse de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti) : moins 15 % en 2020, pour cette contribution destinée au financement du réseau des Chambres d’agriculture. En Auvergne-Rhône-Alpes, c’est un montant de 5,7 millions d'euros, soit - 7 % pour le budget des Chambres d’agriculture. Argument de l’Etat, « donner plus de pouvoir d'achat aux agriculteurs »… De qui se moque-t-on ?! En matière de « pouvoir d’achat des agriculteurs », l’économie que représenterait  cette mesure pour les propriétaires de terrain agricole et forestier est de l’ordre de 1 euro par hectare !  Pour les agriculteurs de notre région, qui ne sont pas propriétaires de l’ensemble de la surface qu’ils cultivent, c’est donc potentiellement un gain de l’ordre de 10 à 20 euros par an ! Pas de quoi redresser leurs finances ! Par contre, mettre à mal celles des Chambres d’agriculture qui les accompagnent au quotidien dans leur travail, ça c’est sûr et c’est ce contre quoi les élus des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes, réunis hier, lundi 22 juillet s’insurgent.

 

Les membres du  bureau de la Chambre régionale d’agriculture relèvent ainsi la « contradiction » entre cette future coupe budgétaire et « les ambitions » que le gouvernement affiche pour le réseau. La signature d’un contrat d’objectifs est prévue avant la fin de l’année et la loi Essoc a confié de nouvelles missions aux Chambres pour accompagner les agriculteurs vers une agriculture durable multi fonctionnelle sur l’ensemble des territoires ruraux de notre région. Les Chambres d’agriculture sont un outil mutualisé d’intérêt général au  profit des agriculteurs, des forestiers des collectivités et des territoires. Les affaiblir financièrement, c’est mettre à mal cette mutualisation renvoyant chacun soit à l’absence de services et d’accompagnement, soit à des services nécessairement plus couteux que certains agriculteurs auront du mal à payer !

 

Les présidents des Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes ne peuvent se résoudre à une décision strictement financière qui, sans réel gain pour les agriculteurs, conduirait au contraire à l’affaiblissement du développement économique de notre agriculture et de nos territoires ruraux. Ils entreprennent d’ores et déjà des démarches auprès de nos parlementaires régionaux pour les sensibiliser à la question.

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes
news-63985Tue, 23 Jul 2019 11:07:17 +0200Second souffle / grêle 2019 - Ardèche, Drôme, Isère, Savoie https://www.miimosa.com/fr/projects/second-souffle-grele-2019-ardeche-drome-isere-savoieSoutenez les agriculteurs très impactés par l'épisode orageux de juin 2019, en participant à la cagnotte MIIMOSA.news-63853Fri, 19 Jul 2019 10:09:42 +0200L’accompagnement des entreprises agricoles et des territoires ruraux remis en cause par la baisse du financement aux Chambres d’agriculturehttps://chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/laccompagnement-des-entreprises-agricoles-et-des-territoires-ruraux-remis-en-cause-par-la-baisse-du/L’agriculture est à un tournant et les acteurs sont prêts et déterminés à conduire les transitions économiques, sociétales, climatiques qu’attend la société. Cette transition ne se fera pas toute seule et surtout pas uniquement par le réglementaire ni la coercition.Auvergne-Rhône-AlpesActions chambresnews-63855Fri, 12 Jul 2019 10:13:00 +0200Devenez Juré Fermier d'Or ! https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/devenez-jure-fermier-dor/Les jurys du concours Fermier d'Or se dérouleront les 17 et 18 septembre prochain, à Aubière. Vous êtes curieux et vous avez envie de découvrir des produits fermiers d'Auvergne-Rhône-Alpes ?


Vous êtes disponible pour participer aux jurys du concours Fermier d'Or, qui se dérouleront les 17 et 18 septembre , à Aubière (Puy de Dôme) ?


N'hésitez pas, faites-vous connaître auprès de la Chambre régionale d'agriculture par mail  à fermierdor@aura.chambagri.fr.

 

Nouveauté cette année : des séances d'initiation à l'analyse sensorielle seront proposées aux jurés.

 

Contact : fermierdor@aura.chambagri.fr.

]]>
news-63364Thu, 11 Jul 2019 10:46:13 +0200Memento régional SIQO 2019https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/memento-regional-siqo-2019/C’est pour informer, sensibiliser les acteurs du monde agricole et permettre aux décideurs de définir des politiques qui prennent en compte ces produits que la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, l’Institut National de l’Origine et de la Qualité et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt publient le troisième memento régional des produits sous signes de la qualité et de l’origine.Cet observatoire se concentre sur les Indications Géographiques et les Labels rouges les plus représentatifs, à savoir ceux pour lesquels au moins 19% des opérateurs sont situés dans la région. Cette édition apporte en complément quelques éléments clés sur l’agriculture biologique. Des pages par grandes filières et des cartographies complètent les données générales.
 

Contact : Stéphanie Tabaï, Chef de projet Alimentation de proximité, stephanie.tabai@remove-this.aura.chambagri.fr

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesCircuit court et vente directe
news-63271Tue, 09 Jul 2019 16:26:19 +0200A découvrir...https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/a-decouvrir/Le bilan d'activités 2018 de la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-AlpesAu programme :
  • Recherche-Innovation-Développement avec la naissance du dispositif PEPIT
  • Signature des Plans de Filières financés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Mais aussi alimentation de proximité, renouvellement des générations,références,  formation, services supports ......

De nombreuses activités à découvrir à travers  :

  • la présentation des missions et des faits marquants de l’année
  • la mise en valeur des chiffres clés et des indicateurs de résultat.

 

Contact  :  Anne Vernet anne.vernet@aura.chambagri.fr

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2018Actions chambres
news-62232Tue, 25 Jun 2019 08:47:00 +0200Intempéries d'une violence exceptionnelle, l’agriculture a besoin d'une réponse urgente et adaptée à cette situation inédite...https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/intemperies-dune-violence-exceptionnelle-lagriculture-a-besoin-dune-reponse-urgente-et-adaptee-a/De l’est du Massif central aux Alpes, la région Auvergne-Rhône-Alpes a été touchée par un épisode orageux d’une violence exceptionnelle. Si les surfaces impactées seront connues précisément d’ici la fin de semaine, ce sont d’ores et déjà des milliers d’hectares dévastés.Arboriculture, viticulture, céréales, maraichage, élevage... toutes les productions sont touchées. La végétation est broyée et les bâtiments très endommagés.


La production agricole de la zone saccagée sera nulle pour 2019 et celle des années à venir gravement impactée. Au-delà de la perte agricole, c’est aussi des centaines d’emplois qui sont menacés. Pas de production, pas de récolte, pas de vente et de transformation dans les entreprises de l’agroalimentaire.


Face à cette situation exceptionnelle,  les élus de la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, la FRSEA et les JA appellent  l’Etat et les collectivités locales à réagir de manière tout autant exceptionnelle en dégageant de manière urgente des lignes budgétaires accessibles à tous les agriculteurs concernés et à ne pas pénaliser les exploitations qui ne pourront pas remplir leurs engagements (objectifs du plan d’entreprise pour les Dotations Jeunes Agriculteurs par exemple).

Contact : 

Jean-François PONSOT

06 82 94 75 15

jean-françois.ponsot@remove-this.aura.chambagri.fr

 

 

]]>
Auvergne-Rhône-Alpes2019
news-62463Mon, 24 Jun 2019 08:19:00 +0200Pour que les montagnes restent des espaces de cohabitation entre élevage et tourisme !https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/pour-que-les-montagnes-restent-des-espaces-de-cohabitation-entre-elevage-et-tourisme/Vous avez croisé un troupeau de moutons ou de chèvres avec des chiens de protection pendant votre randonnée. Votre rencontre avec les chiens de protection s'est bien ou mal déroulée. Nous sommes intéressés par votre retour d'expérience.Aujourd’hui, le réseau des services pastoraux Auvergne-Rhône-Alpes(auquel la Chambre d'agriculture de l'Ain et la SEMA adhèrent) souhaite mieux connaître, comprendre, évaluer ce qu’il se passe lors des rencontres entre pratiquants de la montagne et chiens de protection des troupeaux.
  • Quelle est la réalité des problèmes sur le terrain ?
  • Sommes-nous en mesure de les localiser, de les décrire et de les quantifier ?
  • Peut-on identifier les déterminants communs aux bonnes ou mauvaises rencontres ?
Le lancement de l’enquête « Mon expérience avec les chiens de protection » devrait permettre de répondre à un certain nombre de ces interrogations.

Elle s’adresse à toute personne ayant vécu une bonne ou une mauvaise expérience de rencontre avec un chien de protection

Les randonneurs, trailers, vététistes, cavaliers, vacanciers, habitants des zones de montagne sont invités à témoigner : https://urlz.fr/9Seq

]]>
news-58748Tue, 19 Mar 2019 09:46:39 +0100Gilbert Guignand élu Président de la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/gilbert-guignand-elu-president-de-la-chambre-regionale-dagriculture-auvergne-rhone-alpes/Le 15 mars 2019, au cours de la session d’installation de la nouvelle Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, les membres de la session ont renouvelé leur confiance à Gilbert Guignand qui démarre un second mandat. La session a aussi élu les membres du Bureau. ( Composition du bureau).  Jean-Luc Flaugère, Président  de la Chambre d’agriculture de l’Ardèche, poursuit son mandat  de vice-Président et Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d’agriculture de l’Isère, a été élu Secrétaire Général.
Gilbert Guignand  poursuivra, dans ce nouveau mandat, le travail démarré depuis 2016 : « construire une Chambre régionale plus forte pour des Chambres d’agriculture départementales plus fortes au service des agriculteurs et des territoires ».


Ce travail s’exercera dans le cadre d’un Projet Stratégique qui va être le premier chantier de la mandature et dont les principes essentiels sont les suivants :

  • Travailler dans l’intérêt de l’agriculture et des agriculteurs, mais aussi de la forêt et des acteurs de la ruralité qui sont une composante essentielle du milieu dans lequel évolue notre activité agricole : des territoires ruraux vivants pour soutenir une agriculture dynamique. De ce point de vue, les Chambres d’agriculture ont un rôle de corps intermédiaire entre l’Etat et la société en ce qui concerne la ruralité ; c’est notamment important au moment où, avec les mouvements sociaux de cet automne, on se rend compte de l’importance de ces corps intermédiaires dans le dialogue entre la société et l’exécutif.
  • Bâtir une Chambre régionale qui réponde aux attentes des Chambres départementales.
  • Garder le département comme base de la proximité et de l’intervention sur le terrain.

 

Légende de la photo : Les membres du Bureau de la Chambre régionale :  de gauche à droite, Patrice Bonnin (PRésident de la Chambre d'agriculture de l'Allier), Jean-Luc Flaugère, Président de la Chambre d'agriculture de l'Ardèche, Michel Joux, Président de la Chambre d'agriculture de l'Ain, Jean-Claudee Darlet, Président de la Chambre d'agriculture de l'Isère, Raymond Vial Président de la Chambre d'agriculture de la Loire, Bernard Mogenet pour la Chambre d'agriculture Savoie Mont-Blanc, Cédric Laboret, Président de la Chambre d'agriculture Savoie Mont-Blanc, Jean-Pierre Royannez, Président de la Chambre d'agriculture de la Drôme, Gérard Bazin, Président de la Chambre d'agriculture du Rhône, David Chauve, président de la Chambre d'agriculture du Puy de Dome. Ne sont pas présents sur la photo, Patrick Escure, Président de la Chambre d'agriculture du Cantal et Yannick Fialip Président de la Chambre d'agriculture de Haute-Loire.
 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesCommunication institutionnelle
news-56162Sun, 20 Jan 2019 09:07:54 +0100PEPIT’AURA : pour soutenir l’expérimentation agricole régionalehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/pepitaura-pour-soutenir-lexperimentation-agricole-regionale/Les agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes bénéficient d’un nouveau dispositif d’expérimentation régionale : PEPIT’AURA ( Pôle d’Expérimentations Partenariales pour l'Iinnovation et le Transfert vers les agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes).Le dispositif PEPIT’AURA a pour vocation de financer des projets d’expérimentation agricole ou de recherche appliquée. Il couvre l’ensemble des territoires de la région et toutes ses filières. PEPIT’AURA est soutenu financièrement par la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Tout porteur de projet est donc invité à faire part de son intention de projet, avant le 30 mars 2019, à l’équipe RID  de la Chambre régionale d’agriculture, qui a notamment pour mission :

  • D’accompagner les différents acteurs pour favoriser l’expression des besoins,
  • De faciliter le partenariat et/ou apporter un appui au montage du projet.

Les projets ainsi aboutis pourront  être déposés à l’appel à projet du Conseil Régional 

Les projets sont sélectionnés par le comité de pilotage du partenariat RID réunissant la Chambre régionale Auvergne-Rhône-Alpes, l’INRA, l’IRSTEA, VetAgroSup, ISARA-Lyon, ACTA, DRAAF, et la Région.

Découvrir PEPIT'AURA en images

Contacts :

Séverine BROYER, en charge de la coordination générale, severine.broyer@aura.chambagri.fr

Thomas PACAUD, en charge des projets concernant les cultures assolées, thomas.pacaud@remove-this.aura.chambagri.fr

Aurore SAISON-GAULIER, en charge des projets concernant les herbivores, aurore.saison-gaulier@remove-this.aura.chambagri.fr

Yves PAUTHENET, en charge des projets concernant les autres animaux, yves.pauthenet@remove-this.aura.chambagri.fr

Sophie STEVENIN en charge des projets concernant les cultures permanentes, sophie.stevenin@remove-this.aura.chambagri.fr

 

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesInnovation recherche développementExpérimentation
news-55819Mon, 14 Jan 2019 10:57:21 +0100La restauration hors domicile, un marché à conquérir pour la biohttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-restauration-hors-domicile-un-marche-a-conquerir-pour-la-bio/En 2017, le marché national de la restauration hors domicile (RHD) représente 7,5 milliards de repas. Mais les produits issus de l'agriculture biologique ne représentent que 3 % des achats en restauration collective et 1,4% en restauration commerciale. C'est ce que montre une étude de l'agende Bio. Les Français attendent plus de bio :

De plus, la loi EGalim stipule qu’au plus tard le 1er janvier 2022, les repas servis dans les restaurants collectifs doivent comprendre au moins 20% de produits bio ou en conversion en valeur.

Dans ce contexte, une enquête auprès des élus locaux  révèle que 68 % d’entre eux prévoient une augmentation de la part des produits bio dans leurs services de restaurations collectives et qu’elle devrait atteindre les objectifs de 20% pour 45% d’entre eux. Pour atteindre cette augmentation les élus auraient besoin d'un accompagnement financier, de mieux connaître les acteurs et fournisseurs de la restauration bio, d'outils de mise en relation fournisseurs-acheteur et d'outils de communication.

Si ce débouché vous intéresse, il existe des plateformes bio ou mixte en région qui facilitent le lien avec la restauration collective :

- Auvergne Bio distribution : auvergnebiodistribution.fr

- Mangez bio Isère : www.mangezbioisere.fr

- Bio A Pro (Rhône, Loire) : www.bioapro.com

- La Bio d’ici (Ain, Savoie, Haute-Savoie) : labiodici.fr

- le réseau Agrilocal, réseau mixte (Allier, Puy de Dôme, Cantal, Ain et Drôme) www.agrilocal.fr

Pour en savoir plus : Découvrez le Communiqué de presse complet  de l’Agence bio

 

Contact :

Audrey Tricard- Animatrice filières animales BIO

audrey.tricard@aura.chambagri.fr

]]>
Agriculture biologiqueProductions végétales
news-55050Fri, 14 Dec 2018 17:44:28 +0100Retours sur INNOV'ACTION 2018https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/retours-sur-innovaction-2018/A découvrir dans Terroirs Auvergne-Rhône-Alpes de décembre 2018 : une sélection des innovations présentées au cours des Portes Ouvertes INNOV'ACTION 2018. Au sommaire, des innovations, des résultats d'expérimentation conduites chez et par des agriculteurs, dans de nombreux domaines :
  • fourrage
  • pâturage
  • almeintation animale
  • couverts végétaux
  • viticulture
  • arboriculture
  • grandes cultures

avec des thèmes transversaux, comme l'agriculture de conservation, le partenariat régional Recherche Innovation Développement.

INNOV'ACTION est un opération conduite par le réseau des Chambres d'agriculture

]]>
news-52045Tue, 16 Oct 2018 13:33:36 +0200Signature du partenariat Recherche Innovation Développement agricole et agro-alimentaire en Auvergne-Rhône-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-du-partenariat-recherche-innovation-developpement-agricole-et-agro-alimentaire-en-auverg/Au cours de l’édition 2018 du sommet de l’Elevage, la première convention inter partenaires d’objectifs et de moyens pour la recherche innovation développement agricole et agro-alimentaire a été signée. Elle réunit 9 partenaires : la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DRAAF, l’INRA, l’IRSTEA, l’ACTA, l’ISARA-Lyon, l’ARIA et VetAgro sup.
Les actions de la convention s’inscrivent dans les grands axes prioritaires précisés lors du séminaire des Assises régionales de la R-I-D du 5 décembre 2016 :
  • Élaborer des outils d’aide à la décision et des démarches prospectives pour un pilotage stratégique à l’échelle de la région et des territoires,
  • Développer et accompagner des systèmes de production durables, plus efficients et plus résilients face aux aléas climatiques, économiques, sanitaires, et adaptés aux contraintes/attentes territoriales et socio- économiques,
  • Renforcer les dynamiques croisées de filières, de territoires et de marchés pour créer davantage de valeur ajoutée et la partager plus équitablement,
  • Améliorer, consolider et innover dans la qualité et la traçabilité des produits transformés.

 

Contact :

Jean-Marie VINATIER

04 72 72 49 24

jean-marie.vinatier@aura.chambagri.fr

]]>
news-51242Mon, 08 Oct 2018 14:11:08 +0200Découvrez les agriculteurs et agricultrices “Fermier d’or“ 2018 !https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/decouvrez-les-agriculteurs-et-agricultrices-fermier-dor-2018/Ce sont des agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui cultivent, élèvent et transforment, leur production dans leur exploitation, en alliant respect des savoir-faire locaux traditionnels et sens de l’innovation.

Ils sont lauréats du concours de produits fermiers Fermier d'or 2018. Les prix ont été remis le jeudi 4 octobre dans le cadre du Sommet de l'Elevage.

Parmi les 223 produits concurrents, 90 ont été distingués et 69 agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes ont obtenu le titre de Fermier d’or 2018, décerné par un jury composé de consommateurs et de jeunes en formation agricole, encadrés par des professionnels.


Le concours est organisé par la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes. Il est soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Ministère de l'agriculture et l'alimentation.

 

]]>
news-50208Fri, 14 Sep 2018 11:41:00 +0200Participez aux Ateliers Tech&Bio Grandes cultures, techniques et filièreshttps://extranet-puy-de-dome.chambres-agriculture.fr/actualites/tout-lagenda/detail-de-levenement/actualites/ateliers-techbio-grandes-cultures-techniques-et-filieres/Rendez-vous jeudi 18 octobre 2018 à 9h30 à la ferme de la Pereire, chez Jean-Michel CELLIER COURTIL à Chadrat, commune de Saint-Saturnin (63)news-49221Mon, 10 Sep 2018 13:22:33 +0200Un plan régional filière vin en Auvergne-Rhône-Alpeshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-plan-regional-filiere-vin-en-auvergne-rhone-alpes/Le 31 août dernier, en ouverture des vendanges, a été signé le plan régional filière vins à Tain l’Hermitage dans la Drôme.L’ensemble des représentants des vignobles de la région était présent au Domaine des Combat où avait lieu la signature. Domaine récent, puisque Nicolas 23 ans va entrer sa deuxième récolte dans un chais flambant neuf et performant !
Le plan filière doté d’un budget de plus de 3.4 Millions s'organise autour de 4 axes d’intervention :
  • Le développement d’une viticulture compétitive et pérenne, en accompagnant l’acquisition de matériels de production viticole , notamment ceux adaptés aux forts coteaux, la certification HVE et/ou terravitis, et en permettant la recherche sur les fortes pentes
  • Le développement économique des entreprises en les accompagnant dans leur professionnalisation à la commercialisation, et dans la conquête de nouveaux marchés.
  • Le développement de l’oenotourisme, via la professionnalisation des caveaux (accompagnement financier par la Direction Tourisme, en complément de l’enveloppe agricole des 3.4 M) et la structuration de l’offre régionale
  • Le renforcement de la notoriété des vins de la région, pour rappeler que la région est une terre de vins.

Ce plan filière constitue le socle d’intervention de la Région à l’attention de l’ensemble des vignobles, des plans spécifiques complémentaires pour l’accompagnement d’investissements spécifiques sur certains secteurs  ayant été signés (ou vont l’être) avec le Beaujolais, le Bugey et Saint Pourcain
La journée s’est poursuivie au domaine Pichon à Condrieu , sur la thématique de la protection contre les aléas climatiques, et plus particulièrement contre la grêle, puisque 3 types de protection sont installées dans les vignobles de la région :

  • Les ballons à sels hygroscopiques
  • Le canon à ultra son
  • L’envoi de iodures d’argent

La Région accompagne l’installation de radars de détection, préalable à toute modalité de protection, et a souhaité qu’une étude d’impact et d’efficacité soit réalisée en parallèle.

Contact  :

Patricia Picard

patricia.picard@aura.chambagri.fr

 

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesVigne
news-48562Fri, 31 Aug 2018 11:55:48 +0200Un carnet de route au service des candidats à l’installationhttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-carnet-de-route-au-service-des-candidats-a-linstallation/La nouvelle édition du carnet de route rassemble toutes les informations dont le.a candidat(e) a besoin pour piloter son projet de création ou de reprise d’une exploitation agricole. Cet outil permet aussi de stoker les documents officiels reçus au cours du parcours à l'installation. Les informations fournies, complémentaires à celles contenues dans le site deveniragriculteur.fr, sont ajustées au profil et aux besoins des porteurs de projets, et adaptées aux pratiques de chaque département d’Auvergne-Rhône-Alpes. Elles prennent bien sûr en compte toutes les nouveautés mises en place au niveau national et régional dans l’accompagnement et le financement de l’installation en agriculture.
Raymond  Vial , Président de la Chambre d’agriculture de la Loire, en charge du dossier « Renouvellement des générations » aux niveaux régional et national : « Ce carnet de route est vraiment un outil convivial et attractif qui va être utile pour chacun des porteurs de projet qui le recevra. Il regroupe toutes les informations et documents dont les porteurs de projet auront besoin sur le chemin de la réussite de leur projet !  »

Le classeur  est remis au cours d’un rendez-vous individuel au Point Accueil Installation lorsque le candidat à l’installation s’engage officiellement dans le parcours.
C’est un  outil unifié et mutualisé pour les 11 Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce projet est financé dans le cadre du plan de communication régional Installation-Transmission Etat, Région Auvergne-Rhône-Alpes et Chambres d’agriculture.

 

Pour en savoir plus, contact  :  Le Point Accueil Installation présent dans chaque Chambre d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes

]]>
news-44415Mon, 04 Jun 2018 10:48:16 +0200Zoom sur le Plan de filière Fruitshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/zoom-sur-le-plan-de-filiere-fruits/Le 29 mai, les élus de la Région et les responsables de la filière arboricole ont présenté le plan Fruits, déployé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Elaboré en concertation avec le Comité Stratégique Fruits, ce plan permet de mobiliser 8 560 000 € à la filière sur 4 ans, soit près de 2 853 000 €/ an en moyenne, autour de 3 axes :
1 - Renforcer la compétitivité des exploitations et des entreprises :
2 - Protéger les productions fruitières face aux aléas climatiques :
3 - Développer la promotion/communication


Au cours de la journée, les visites d’exploitations et de groupements de producteurs,  dans la Drôme et le Rhône, ont permis de rappeler l’importance de cette filière dans l’économie régionale. Auvergne-Rhône-Alpes est  la deuxième région de production fruitière, avec près de 30 000 ha de vergers et 7 000 exploitations. Les fruits à noyau sont fortement représentés, la région occupe la deuxième place pour son verger de cerisiers, elle est leader pour son verger d’abricotiers.
La région est également leader pour les fruits à coques qui représentent 43 % des surfaces de l’ensemble du verger rhônalpin, et est la 3ème région de production de petits fruits (framboises, myrtilles et groseilles).

Sur la photo, en train de signer : Bruno DARNAUD, pour la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, Claude Aurias, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes,délégué à l'économie de proximité, et Guy Chavas, Président du Comité Régional Stratégique Fruits.

Contact  :

Christophe Gratadour, Comité Stratégique Fruits

christophe.gratadour@rhone.chambagri.fr

 

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesFruit
news-44145Tue, 22 May 2018 11:16:32 +0200Signature du Plan de Filière Porcshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-du-plan-de-filiere-porcs/Jeudi 17 mai, c’est dans le Cantal, à Aurillac, que le Plan de Filière Porc a été signé par Jean-Pierre Taite, Vice-président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes - délégué à l’agriculture, à la viticulture et aux produits du terroir, et Patrick Escure, Président de la Chambre d’agriculture du Cantal, vice-Président de la Chambre régionale d’agriculture, Président du Comité Régional Elevage. L’ensemble du dispositif mobilise 1.86 Million d’euro sur 3 ans (2018-2020) en provenance de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre de son plan Ambitions Filières. Le comité de filière porcs de la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes (*)  a construit ce plan, avec la Région, autour de 3 objectifs :  
  • Améliorer la visibilité des savoir-faire et des produits
  • Accroître les performances amont et aval
  • Stimuler une dynamique d’investissement


Ce plan se déclinera ensuite via une  dizaine d’actions à destination de l’ensemble des acteurs de la filière à savoir les plus de 800 élevages,sans oublier les organisations de producteurs, les abatteurs et les transformateurs.


La signature du plan a été l’occasion de mettre en valeur les caractéristiques du bassin de production Auvergne-Rhône-Alpes  qui représente  4 % de l’élevage en France et 6 % de l’abattage. Avec notamment la visite de la Salaison TEIL du groupe ALTITUDE à Aurillac et de l’élevage Naisseur-Engraisseur de Gilles BRUGERE dans la Puy de Dôme, adhérent à la Coopérative CIRHYO. Sources : Interporc-IPAL.

Interporc Auvergne et Rhône-Alpes coordonnent la mise en oeuvre du programme pendant toute sa durée.

*Le comité de filière porcs est composé des représentants  du réseau des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes, du syndicalisme, de l’interprofession, des entreprises coopératives et privées, , des organisations de producteurs, des ODG .

Contacts

  • Cécile MICHON  et Bruno DOUNIES, Interprofessions Auvergne et Rhône-Alpes
  • Jean-François PONSOT, Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes

 

En savoir plus  : www.interporcra.fr

 




]]>
Auvergne-Rhône-AlpesPorcin
news-43646Mon, 07 May 2018 15:04:00 +0200Signature du Plan de Filière Bovins viandehttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-du-plan-de-filiere-bovins-viande/Vendredi 4 mai, le Plan de Filière Bovins viande a été officiellement signé. Il engage la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes au travers de son Comité d’Orientation (COREL), et Auvergne-Rhône-Alpes’Elevage chargé de la mise en œuvre, dans un vaste programme d’actions, soutenues financièrement par la Région, dans le cadre de son plan Ambitions Filières. Il représente un total de 3.1 millions d’€ de subvention de la Région provisionnées sur 3 ans (2018 – 2020),  autour de 3 grands axes stratégiques co-construit avec l’ensemble des acteurs de la filière : 
  • La performance économique des élevages et de la filière
  • La défense du prix par la valorisation,
  • La promotion des métiers de l’élevage


Concrètement, le plan se déclinera autour d’une  dizaine d’actions à destination des 6500 exploitations spécialisées viande d’Auvergne-Rhône-Alpes,  mais aussi des metteurs en marchés et des abatteurs. L’ensemble de la filière représente, dans notre région, plus de 20 000 emplois directs dans les élevages
Le Comité de Filière bovins viande , fort des représentants  du réseau des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes, du syndicalisme, de l’interprofession, des entreprises coopératives et privées, des organismes techniques régionaux, des organisations de producteurs, syndicats de produits a élaboré ce plan avec la Région et le pilotera pendant toute sa durée.
L’association Auvergne-Rhône-Alpes Élevage coordonne  la mise en œuvre du programme, en partenariat avec Interbev Auvergne-Rhône-Alpes.
La signature du plan a permis de valoriser le rôle et l’importance de la filière bovins viande dans la région, à travers la visite de l’exploitation de Christophe Chaize, éleveur à Pouilly Les Nonnains, dans la Loire, et des rencontres avec les acteurs de la filière, dans l’Allier.

Contacts :

  • Estelle Ginon, Auvergne-Rhône-Alpes Elevage, estelle.ginon@aura.filieres.fr
  • Jean-François Ponsot, Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, jean-françois.ponsot@aura.chambagri.fr

Légende de la photo : entourant Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-rhône-Alpes,  Patrick Escure (Président du COREL représentant la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes), François GARRIVIER (Président du CoFil Bovins Viande) et  Philippe DUMAS (Président d'Interbev AuRA, représentant Auvergne-Rhône-Alpes Elevage).

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesEconomie et politique agricolesMarchés et filières agricolesProductions animalesBovin viande
news-42132Tue, 10 Apr 2018 13:20:12 +0200A découvrir la nouvelle formule de "Repères Tech&Bio"https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/a-decouvrir-la-nouvelle-formule-de-reperes-techbio/Le bulletin technique bio des Chambres d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes devient multi-filières pour des parutions trimestrielles. Il propose aux agriculteurs bio ou en cours de conversion des informations fiables et vérifiées sur leurs productions.

Au programme :

  • résultats d'expérimentations (locaux, nationaux, voire internationaux),
  •  présentation des dernières innovations techniques observées sur le terrain, synthétisées par des techniciens experts en agriculture biologique pour vous en livrer l'essentiel.
  • infos réglementaires et agenda

Le bulletin est disponible en ligne et peut être adressé aux agriculteurs qui le souhaitent via une demande par mail à isabelle.hourle@remove-this.ardeche.chambagri.fr.

Contact :

Renaud PRADON

renaud.pradon@ardeche.chambagri.fr

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesAgriculture biologique
news-30544Fri, 30 Mar 2018 16:42:00 +0200Découvrez en ACTIONShttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/decouvrez-en-actions/La lettre économique semestrielle des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-AlpesLe numéro1 d’« En Actions » est paru. Vous y trouverez un point conjoncturel par filière, des indicateurs stratégiques et un ou plusieurs dossiers thématiques. Objectif : découvrir, comment les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes concourent, via leur contribution à l’innovation et au développement, au dynamisme de l’activité agricole.
Au cœur de ce premier numéro,
  • le débat sur la future Politique Agricole Commune
  • et un zoom sur les références technico-économiques  de la filière bio.

 

Bonne lecture !

 

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesPuy-de-DômeAgriculture biologiqueEconomie et politique agricolesMarchés et filières agricolesProductions animalesProductions végétales
news-34173Fri, 30 Mar 2018 16:41:00 +0200Plus de 1000 produits labellisés « La Région du goût »https://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/plus-de-1000-produits-labellises-la-region-du-gout/1000 produits sont désormais inscrits au catalogue de « La Région du goût » . C’est au Salon international de l’agriculture, mardi 26 février 2018 que le millième produit a été labellisé. Il s’agit du Reblochon au lait cru de Haute-Savoie et de Savoie, produit par l’École nationale des industries du lait et des viandes (ENILV). Développé depuis 1 an, le label régional apporte une reconnaissance aux produits et savoir-faire régionaux. Reconnaissance qui peut venir s’ajouter à un signe de qualité, c’est le cas pour le Reblochon, reconnu Appellation d’Origine Contrôlée ou un autre label, comme  Bienvenue à la Ferme.

Pour bénéficier de cette reconnaissance pour un produit, la Chambre régionale d'agriculture met à la disposition des agriculteurs Bienvenue à la ferme le formulaire d'agrément.

Contact :

Laurent JOYET

04 72 7249 30

laurent.joyet(at)aura.chambagri.fr ,

]]>
Auvergne-Rhône-AlpesQualité des produits agricoles
news-41727Fri, 30 Mar 2018 10:32:00 +0200Signature de l'accord cadre sur les plans régionaux de filièreshttps://extranet-allier.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/signature-de-laccord-cadre-sur-les-plans-regionaux-de-filieres/L'accord cadre sur les plans régionaux de filières a été signé le 27 février 2018 sur le stand de la Région au Salon international de l'agriculture.Coordonnés par la Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, ces 15 plans régionaux de filières ont été co-construits par l’ensemble des acteurs de chaque filière. 

D’une durée de 3 ans et dotés d’un soutien global annuel du Conseil régional de 9 millions d’euros, ces plans régionaux de filières s’ajoutent aux 20 M€ annuels du Plan d’investissements. Au total, la Région mobilisera 29 M€ par an pour répondre aux quatre grandes priorités :

  •         la modernisation des bâtiments d’élevage,
  •         le développement des filières animales et végétales,
  •         l’installation des jeunes agriculteurs,
  •         et le soutien à l’irrigation.


La signature de cet accord cadre est l’aboutissement d’un travail de concertation entre la Région et  la Chambre régionale d’agriculture qui a mis en place depuis 2016 des organes de concertation et d’orientation : le Comité d’Orientation Régional des Productions Végétales (CORPV) et le Comité d’Orientation Régional de l’ELevage (COREL).


Contact :


Jean-François Ponsot,

jean-françois(at)aura.chambagri.fr

]]>
Productions animalesAbeilleBovin laitBovin viandeCaprinEquinLapinOvinPorcinVolailleVeauProductions végétalesFruitGrande cultureLégumePlante à parfum, aromatique et médicinalePlante fourragèrePrairieVigneVerger