Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le développement du Bio dans le Groupe Carrefour

Le développement du Bio dans le Groupe Carrefour

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’APCA a signé une convention de partenariat avec le Groupe Carrefour. Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des deux régions pilote (avec Occitanie) de cet accord. La Chambre régionale d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes a organisé récemment une rencontre de travail avec Benoît Soury, Directeur Marché Bio du Groupe.

Quel développement possible des filières de notre région en relation avec le Groupe Carrefour ?

Au cours de cette rencontre, ont été abordés les objectifs du Groupe Carrefour pour la France pour plusieurs productions, lait de chèvre, miel, céréales, fruits, légumes.

A savoir :

  • Chiffre d’affaires bio de Carrefour France 2017 : 1,2 milliard €
  • Chiffre d’affaires bio de Carrefour France 2018 : 1,8 milliard €. Croissance du bio : > +25% / an.
  • Ambition de chiffre d’affaires bio de Carrefour France 2022 : 3,3 milliards €
  • Ambition de chiffre d’affaires bio du Groupe Carrefour 2022 (monde) : 5 milliards €

Le positionnement de Carrefour :

  • Acteur de la transition alimentaire pour tous.
  • Bio dans tous les formats de magasins du groupe.
  • Bio dans tous les pays (Belgique, Espagne, Italie aujourd’hui et demain Brésil, Argentine) avec sourcing national dans chaque pays.
  • Répondre à la demande du consommateur non seulement de transformation en France mais aussi de matières premières d’origine France.
  • Développement de marques propres mais aussi de partenaires.
  • Chercher à contractualiser de la façon la plus dynamique possible, contrat de 5 ans. Logique de contractualisation du Groupe Carrefour : identification de la provenance de la matière première pour pouvoir communiquer sur cette origine donc information du producteur qu’il est le premier maillon d’une démarche impliquant transformateur éventuel et le Groupe Carrefour comme distributeur.
  • Ecoulement de la marchandise quand elle est en C1 et C2.
  • Pas d’achat de plus de 40% de la marchandise d’un fournisseur pour  garantir son indépendance et celle de Carrefour
  • Moins de centralisation (logique historique du Groupe Carrefour) : 23 plateformes pour le frais en France.

Ilsont dit « Nous aurons prochainement accompagné 500 producteur bio en France » ; objectif initialement fixé pour 2022 atteint avec trois années d’avance.
 

A noter, parmi les fournisseurs en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Alpina-Savoie (73), blé dur
  • Fromagerie de Jussac (43), produits laits de chèvre, brebis, vache.
  • Agamy (69), Brouilly
  • Moulin Marion (01), farine panifiable

 

Contact : Emmanuel Mingasson,

0 638 635 668
emmanuel.mingasson@aura.chambagri.fr