Porcins

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Aussi bien pour l’alimentation, l’élevage, l’abattage que pour la transformation de porc, on peut dire que la région Auvergne- Rhône-Alpes ne manque pas d’atouts. C'est un bassin de production conséquent avec  4 % de l’élevage français (830 000 porcs charcutiers)  et 6 % de l’abattage français (1,350 millions de porcins abattus).


1ère région française de salaisons sèches (138 000 tonnes).
Les porcins sont élevés chez de nombreux éleveurs, dont la très
grande majorité est constituée d’exploitations familiales. Ces élevages sont présents sur l’ensemble du territoire régional.
Une des particularités de notre région est l’existence d’une production porcine dans les zones de piémont et de montagne, même si les effectifs sont tout de même plus importants dans
les zones de plaine, à proximité des bassins céréaliers. Notre région est une grande productrice de charcuteries et salaisons. Elle détient un maillage de très grandes entreprises
internationales comme de TPE et PME dotées d’un savoir-faire historique reconnu.

Une élevage acteur de son territoire


30 000 hectares de céréales locales consommées ; Compte tenu de la forte disponibilité régionale en céréales, notre filière utilise largement ces ressources locales pour fabriquer l’aliment porcin soit via les usines d’aliment, soit directement à la ferme
10 000 tonnes équivalents engrais azotés apportés ; La faible densité porcine permet une valorisation optimale des effluents d’élevage comme engrais organiques qui sont un atout précieux pour l’autonomie des exploitations agricoles.


6 abattoirs spécialisés traitant 90% des abattages régionaux ;
Approvisionnement de 28 abattoirs régionaux. Notre région compte encore de très nombreux abattoirs, bien répartis sur le territoire, répondant à la fois au besoin de l’industrie agroalimentaire et aux filières courtes. La présence de structures d’abattage spécialisées est la garantie d’une maîtrise régionale du pilotage des politiques de valorisation.

Une filière organisée et structurée


Un pôle coopératif regroupé et puissant (65% des effectifs) ;
Des opérateurs privés de taille régionale.

 

Une qualité gastronomique et un savoir-faire reconnu


5 IGP* viande de porc ou charcuterie régionale :
Porc d’Auvergne, salaisons d’Auvergne, salaisons d’Ardèche.
Des spécialités à la notoriété reconnue :

  • Saucisson de Lyon, caillette, saucisson brioché, charcuteries de
  • montagne, salaisons de Savoie, etc.
  • Des filières engagées localement :
  • La Région du Goût, Viande porcine du Massif Central, etc.

 

Une mine d'emplois

1 000 sites d’élevage
4 000 emplois directs
 

 

 

CONTACT(S)

Cécile MICHON
Comité de filière porcs
cmichon@interporcra.fr

Actualités

  • Jeudi 17 mai, c’est dans le Cantal, à Aurillac, que le Plan de Filière Porc a été signé par Jean-Pierre Taite, Vice-président du Conseil régional...